Pexal Tecalum évite la faillite

La juge Sandra Bouchard de la Cour supérieure en matière de faillite a accepté, mardi, la proposition aux créanciers déposée par Pexal Tecalum Canada en vue de la reprise de ses activités.
Ella a mis ainsi un terme au processus de redressement de l'entreprise qui a déposé une offre à ses créanciers le 7 décembre. L'offre a été approuvée par une forte proportion de ces derniers le 11 janvier 2017.
« Malgré la période de turbulence vécue au cours des derniers mois, le CEE-UQAC est confiant que l'avenir de l'entreprise est prometteur et que le meilleur s'annonce dans un futur proche » a déclaré Gilles Déry, président du conseil d'administration du CEE-UQAC.
Louis Dussault, professeur, directeur général du CEE-UQAC, affirme quant à lui que « les opérations pourront reprendre dans un avenir rapproché et cela nous motive grandement. Pour la suite des choses, soyez certains que le CEE-UQAC collaborera étroitement avec l'incubé afin d'assurer une relance optimale des activités. »
Rappelons que le CEE-UQAC est l'organisme propriétaire des infrastructures et des équipements du Centre de transfert en extrusion (CTE) où opère l'entreprise incubée.