Peine de 38 mois pour Ouellet-Bouchard

Michaël Ouellet-Bouchard, un maillon important du réseau de trafiquants de méthamphétamine et de stéroïdes démantelé lors de l'opération Muscle, écope d'une peine d'emprisonnement de 30 mois.
Le Robervalois de 23 ans était l'un des principaux revendeurs de l'homme fort Jacki Ouellet et de son bras droit, Steeve Mourez-Bilodeau.
Arrêté le 29 mai dernier, l'individu a vendu 8388 pilules de méthamphétamine au coût de 5 $ l'unité. Ces délits ont été commis sur une période de six mois, soit entre octobre 2012 et avril 2013. Ouellet-Bouchard reconnaît avoir fait le trafic de cette drogue auprès d'au moins 40 clients réguliers. À une reprise, il a aussi fourni des stéroïdes anabolisants.
Le trafiquant soutient s'être fait proposer de vendre des stupéfiants alors qu'il fréquentait un gymnase de Roberval. Il était aussi un consommateur de méthamphétamines.
La preuve au dossier a démontré que Ouellet-Bouchard s'est fait approvisionner au moins 29 fois par Jacki Ouellet alors que Mourez-Bilodeau l'a fourni à huit occasions. Ces deux individus ont écopé de peines d'emprisonnement de 36 mois l'été dernier après avoir reconnu leurs torts.
Il y a quelques mois, l'homme a reconnu à son tour avoir fait le trafic de méthamphétamines, de stéroïdes et de cannabis. Il a aussi admis avoir eu en sa possession une somme d'argent provenant d'activités criminelles.
« Il était loin d'être une tête dirigeante, mais il était un maillon essentiel, soit un revendeur d'importance pour une cellule. (...) Le commerce de l'accusé était bien établi puisqu'il pouvait se permettre de refuser certains clients. (...) L'accusé était un consommateur et c'est cela qui l'a mené dans cet engrenage. Il n'a cessé ses activités que lorsqu'il a été arrêté », a mentionné la juge Micheline Paradis lors du prononcé de la sentence, hier matin, au palais de justice de Roberval.
Le ministère public suggérait une peine d'emprisonnement de 30 mois alors que la défense proposait une sentence d'environ un an.
L'opération Muscle a été menée en mai 2013 dans des résidences de Roberval et Dolbeau-Mistassini. Elle visait à démanteler deux réseaux de trafic de stupéfiants qui oeuvraient dans les MRC du Domaine-du-Roy et Maria-Chapdelaine. Une dizaine de personnes ont été arrêtées lors des frappes policières.
Les trafiquants vendaient principalement des méthamphétamines, stéroïdes et produits anabolisants sur le marché noir.