Le président du Local 85 Unifor, qui regroupe les travailleurs de la papeterie Dolbeau, Pascal Cloutier.

Pascal Cloutier n'est pas rassuré

Le président du syndicat de la papetière de Dolbeau, Pascal Cloutier, n'a pas été rassuré par la déclaration faite par le premier ministre Philippe Couillard concernant l'industrie forestière.
«C'est loin d'être satisfaisant comme action. Il y a trois points qu'il aurait dû aborder, soit la question des garanties de prêt, le refus de se conformer au plan du caribou forestier du fédéral et la promotion du régime forestier québécois», a-t-il déclaré au lendemain des propos tenus par le député de Roberval en marge de l'inauguration du bloc opératoire de l'hôpital de Roberval.
«J'espère qu'il ne se contentera pas de ça pour défendre la forêt. Pour faire de la diversification et développer de nouveaux produits, ça prend une première transformation qui est viable. Alors pour passer à travers la crise du bois d'oeuvre qui ne se réglera pas en quelques semaines, il faut que Québec fasse pression sur Ottawa pour réclamer des garanties de prêts pour réduire les impacts», suggère-t-il.
Pascal Cloutier demande aussi que Québec soit plus ferme envers Ottawa concernant le caribou forestier. Pourtant, le ministre des Forêts, Luc Blanchette, a affirmé que Québec pouvait mettre en place son propre plan pour protéger le caribou sans se soucier de celui que le fédéral veut imposer.
Cloutier suggère que le ministère des Forêts fasse un inventaire aux deux ans pour connaître et suivre l'évolution des hardes pour voir si la population est en baisse ou en hausse.
Norme FSC
Le syndicaliste est encore moins tendre envers la norme FSC. Les déclarations faites par le président l'ont outré.
«Vous affirmez que les clients veulent absolument la norme FSC sur leurs produits et que c'est la seule qui est reconnue. À cette affirmation, qui est prétentieuse, je réponds que je travaille pour une des compagnies qui a eu ses certificats FSC suspendus et terminés et pourtant nous continuons à vendre notre produit avec la norme Sustainable Forest Initiative (SFI) qui est reconnue par les clients. Présentement, la sérieuse norme SFI a le plus de territoires certifiés au Canada», écrit-il dans une lettre publiée aujourd'hui.