Christian Ouellet et Guillaume Ouellet échangeront avec les spectateurs présents à la lecture publique de Batman qui se tiendra ce soir à la salle Murdock.

Opération séduction auprès du milieu théâtral

Le comédien et auteur Guillaume Ouellet convie le milieu du théâtre, mais aussi le public, à une lecture de son oeuvre intitulée Batman ce soir à 20h à la Salle Murdock du Centre des arts de Chicoutimi. La pièce de théâtre prend la forme d'un monologue dans lequel il est question de disparition et de la fine ligne entre la justice et la vengeance.
Bien que le Saguenay-Lac-Saint-Jean soit une région très privilégiée en ce qui a trait à l'offre théâtrale, il est très difficile de faire sa marque en tant qu'auteur. Comédien bien connu du milieu pour avoir participé à des productions du théâtre La Rubrique et du Théâtre du Faux Coffre, Guillaume Ouellet explore l'écriture théâtrale depuis déjà plusieurs années. Avec son dernier texte Batman, il désire maintenant lui donner vie sur scène.
Exercice de plus en plus répandu dans les grands centres tels que Montréal et Québec, les lectures publiques de textes destinés au théâtre sont très rares, voire peu communes ici dans la région. Inspiré par le Festival du Jamais Lu, un événement ayant lieu depuis plus d'une dizaine à Montréal et se concentrant sur les lectures publiques de textes inédits, Ouellet a donc pris le taureau par les cornes en offrant cette lecture de Batman.
En s'adonnant à un tel exercice, Ouellet espère ainsi attirer l'attention d'une des compagnies de théâtre de la région, mais en plus, la démarche pourrait lui permettre d'amener encore plus loin le texte en échangeant avec les gens présents. « Ça permet d'évaluer les correctifs à ajouter et du même coup, d'avoir un retour sur son texte, d'expliquer Ouellet. Souvent dans l'écriture, il arrive un point où tu ne sais plus où tu en es tout en souhaitant que l'histoire que tu racontes réussit à faire son chemin jusqu'au spectateur. »
Outre Ouellet qui sera sur place afin d'assurer la lecture de Batman, l'homme de théâtre très impliqué dans le milieu régional Christian Ouellet sera aussi de la partie afin de participer à l'échange qui suivra la présentation du texte. L'auteur et metteur en scène Christian Fortin, qui a aussi agi à titre de conseiller dramaturgique pour l'écriture de Batman, prendra aussi part à cette discussion.
Lorsqu'on lui demande de résumer le propos de Batman, Guillaume Ouellet y va d'une courte synthèse qui en dit long : « C'est l'histoire d'un gars déguisé en Batman qui recherche une jeune itinérante chez lui. » Or, comme la genèse de Batman a pris forme il y a plusieurs années dans l'esprit de l'auteur, ce dernier explique que le récit a grandi à travers les divers projets artistiques auxquels il a pris part depuis. « Est-ce que le gars est juste un freak ou simplement un gars déguisé en Batman? Est-ce qu'il veut sauver la jeune itinérante ou est-ce qu'il veut la violer? En même temps, c'est la base du personnage de Batman. Est-ce que Batman venge ou il fait la justice? C'est quelqu'un qui est déchiré entre la disparation de son identité derrière son masque et entre le rôle qu'il a embrassé et qui fait de lui un être d'orgueil. »
L'écriture de Batman a été rendue possible grâce à l'aide du groupe de compétence « Théâtre » du Conseil régional de la culture dans le cadre de la Carte blanche dédiée à un artiste de la relève. À cet effet, Guillaume Ouellet ne s'en cache pas, il espère que l'opération séduction qu'il mènera ce soir à 20h à la salle Murdock du Centre des arts de Chicoutimi inspirera ultérieurement la tenue d'un pendant régional du Festival du Jamais Lu. Gageons que l'idée pourrait faire son chemin.