Odeur de tourtière et bonne humeur

L'incontournable Souper dans les rues n'a plus besoin de présentation. L'événement continue de traverser le temps et les frontières.
Le rendez-vous par excellence de l'été au Saguenay-Lac-Saint-Jean a été très couru, encore hier soir. 
Avec 21 degrés Celcius au thermomètre et un vent un tantinet frisquet, des milliers de convives se sont attablés autour d'une table de 1,4 kilomètre de long pour prendre un bon repas, mais surtout pour se rassembler et passer du bon temps. 
La popularité du Souper dans les rues ne dément pas. L'organisation de la Traversée internationale du lac Saint-Jean estime à quelque 10 000 le nombre de personnes qui ont participé au légendaire repas collectif en plein air.
L'odeur de la vraie tourtière du Lac-Saint-Jean envoûtait le centre-ville de Roberval. C'est surtout le succulent plat régional qui faisait office de plat de résistance. Petite coupe de vin ou bonne bière froide à la main, le temps était à la réjouissance. À la bonne franquette, les familles, amis et collègues de travail étaient réunis autour d'une bonne bouffe pour ce rendez-vous annuel.
«C'est exactement comme on le décrit. Une marée de monde. Les gens sont de bonne humeur. On sent vraiment l'effervescence. Les gens tiennent à leur Traversée», a souligné le président d'honneur de l'événement, Michel Charbonneau, qui en était à son baptême du Souper dans les rues. 
Comme c'est le cas chaque année, l'activité s'est amorcée tout en douceur, en fin d'après-midi, alors que les groupes ont commencé à s'installer à «la meilleure place». Un peu plus tard, peu avant 19h, ça fourmillait de partout. Le boulevard Saint-Joseph était plein à craquer. «C'est l'événement de l'année et il ne s'essouffle jamais. Tout le monde en parle depuis des mois», a mentionné Ginette Fortin, présidente des festivités.
Nous avons jasé avec la famille de Pierre Bouchard. Sa belle-soeur Martine Jolin était sur le piton depuis 4h du matin pour préparer une bonne grosse tourtière. L'ingrédient secret de Martine? Beaucoup d'amour. Elle était délicieuse! À la table, nous avons rencontré Claude Bouchard. Il travaille au Cambodge pour les Nations Unies. «Je suis là-bas depuis sept ans. Je viens dans la région une fois par année et c'est lors des festivités de la Traversée.» Pour le dessert, le groupe nous a offert un chou à la crème garni de crème pâtissière et de crème fouettée, agrémenté d'un coulis au sucre à la crème. La totale! 
Un peu plus loin, Rachel Guay brassait sa salade à la crème. Depuis 30 ans, la Robervaloise accueille famille et amis au Souper dans les rues. «Je me suis levée à 3h du matin. Ma tourtière était au four depuis 5h. Je reçois 30 personnes ici ce soir.»
Les nageurs de la 60e Traversée internationale du lac Saint-Jean étaient aussi de la partie. Après avoir dégusté leur habituelle lasagne, les participants ont pris part à une séance d'autographe. Par la suite, chacun d'entre eux a été présenté, puis jumelé à son guide en marge du marathon de 32 kilomètres.
Les spectacles en plein air nous ont ensuite permis de nous réchauffer et de digérer toute cette nourriture.