L'équipe de curling masculine de la région est championne des Jeux du Québec. Marie-Lou Cantin (entraîneure), Jacob Labrecque, Zachary Pedneault, Anthony Pedneault, Émile Bergeron et Raphael Cyr posent fièrement avec leur médaille d'or.

Message clair à Curling Québec

Champions dans la division masculine du curling grâce à une victoire de 8-6 contre l'Abitibi-Témiscamingue, l'équipe de Raphäel Patry a lancé un message clair aux dirigeants de Curling Québec : elle est de calibre pour être considérée dans le processus de sélection en vue des Jeux du Canada.
Les représentants de la région ont vécu une situation particulière il y a un mois. En raison de leur participation à la finale régionale des Jeux du Québec, ils ne pouvaient participer à un camp de perfectionnement, tenu par Curling Québec, pour les équipes souhaitant représenter la province aux Jeux du Canada.
Les équipes absentes du camp de perfectionnement, jugé obligatoire par Curling Québec, étaient exclues du processus. Afin d'obtenir un appui, la formation du club de curling de Kénogami a lancé une pétition en ligne. Celle-ci n'a toujours pas été acheminée à Curling Québec puisque les joueurs locaux estimaient que le moment ne s'y prêtait pas, notamment en raison de la tenue des Jeux du Québec.
« Juste le fait de gagner la finale des Jeux va probablement faire bouger les choses, mais pour le moment, on n'en sait rien, a fait savoir Anthony Pedneault, qui complète l'équipe avec son frère Zachary, ainsi que Jacob Labrecque et Émile Bergeron, en plus du capitaine Raphaël Patry. Si ça ne mène à rien, on va se concentrer sur d'autres objectifs. »
Les membres de l'équipe sont d'ailleurs sereins quant à la finalité du dossier. Ils préfèrent maintenant faire parler leur puissance sur la glace, ce qu'ils ont très bien fait aux Jeux du Québec
« On n'a pas fini de faire parler de nous et on va voir ce qui va arriver, a soutenu l'entraîneure du quintet jonquiérois, Marie-Lou Cantin. On sait que ça va peut-être mener nulle part, mais ça va sûrement contribuer à amener une prise de conscience des dirigeants. »
Le match
Pour en revenir un match, les spectateurs ont eu droit à une finale pleine de rebondissements. Avec un score de 4-4 à mi-chemin dans le match, les régionaux ont pris les devants 7-6 avant le dernier bout. L'Abitibi-Témiscamingue aurait pu créer l'égalité avec un placement, ce qui aurait forcé la tenue d'un bout supplémentaire, mais ce fut raté.
« On s'attendait à ce que ce soit serré parce que c'était la finale de Jeux du Québec et l'équipe adverse voulait gagner la médaille d'or autant que nous », a fait savoir Anthony Pedneault, véritable porte-parole de son équipe. Il a même pris le temps de remercier spectateurs, bénévoles, parents et organisateurs lors de la remise des médailles. Un beau geste.
« On était fier et il n'y a pas de mot pour décrire cette victoire », a ajouté le capitaine Raphaël Patry, toujours aussi calme après la victoire ultime.
« C'est cette mentalité qui fait en sorte qu'on reste dans le match et ça nous aide beaucoup. »
Les deux équipes de la région ont remporté l'or aux Jeux du Québec, mardi, au centre sportif Mistouk.
Deux équipes en or
Les équipes féminine et masculine de curling du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont conclu leur participation à la 52e finale des Jeux du Québec d'Alma, hiver 2017, avec la consécration ultime. Elles ont toutes deux remporté la médaille d'or au terme de finales excitantes.
Ces deux médailles portent donc le total à 16 (sept d'or, huit d'argent et une de bronze) après le premier bloc de compétitions.
Lors de la finale féminine, un mauvais départ n'a pas empêché les joueuses régionales de s'adjuger du titre face à Richelieu-Yamaska par la marque de 6-4. En retard 3-0 après le premier bout, l'équipe de la capitaine Annkatrin Perron a inscrit un point à chacun des trois bouts suivants pour égaler la marque.
Les représentantes du Richelieu ont repris les devants au cinquième, mais le Saguenay-Lac-Saint a fait deux points au bout suivant et un autre au septième pour remporter la victoire. Dès lors, les quatre filles se sont enlacées au centre de la glace, sous les applaudissements nourris des spectateurs présents au Centre sportif Mistouk.
« C'était stressant au début, mais j'ai dit aux filles de se concentrer, de reprendre leurs esprits, de se calmer et qu'elles étaient capables, a résumé Annkatrin Perron. Tout s'est bien passé par la suite et on a remonté la pente. »
« On a joué comme si c'était 0-0 et on a vu la situation comme un nouveau début de match », a pour sa part expliqué la soeur d'Annkatrin, Alexia Perron. Chloé Munger et Claudia Racine complétaient le quatuor pour cette finale des Jeux du Québec.
Après des victoires de 13-1 et 18-3 en ronde préliminaire, en plus d'un gain de 14-2 en demi-finale, la situation vécue en finale était un peu nouvelle pour les régionales. Pas assez, toutefois, pour les déstabiliser.
« C'était plus serré que nos autres matchs, mais on s'y attendait parce que c'était la finale et on savait que l'autre équipe était prête », a analysé la capitaine.
Entraîneure de l'équipe féminine, Janine Deprez Pruneau ressentait un grand sentiment de fierté après la rencontre. Le quatuor se prépare maintenant à participer au championnat provincial des moins de 18 ans. Advenant une victoire, les filles pourront représenter le Québec au championnat canadien.