Les biens et meubles de Francis Vallée risquent d'être liquidés le 4 mars lors d'une vente en justice.

Menace de saisie envers Francis Vallée

Les biens et meubles du chef cuisinier Francis Vallée risquent d'être vendus à l'encan s'il ne paie pas les sommes qu'il doit à l'entreprise Construction Pro-Lac de Roberval.
Démêlés avec la justice en lien avec trois dossiers et problèmes avec la ville de Roberval pour des travaux réalisés sans l'obtention de permis, voilà qu'une nouvelle tuile tombe sur la tête du restaurateur.
La direction de Construction Pro-Lac a été contrainte d'entreprendre des procédures judiciaires, il y a quelques mois, pour recouvrer un montant de près de 7500$ qui lui est dû pour des travaux de rénovation réalisés il y a près d'un an et demi.
L'entrepreneur Gaétan Gaudreault a effectué des rénovations exigées par la Régie du bâtiment au Restautant Le Tout-À-Vallée de Roberval en novembre 2012. Or, il attend toujours pour être payé.
«J'ai reçu de petits montants depuis ce temps, mais il a étiré le temps et il me doit encore de l'argent. J'ai entrepris des procédures judiciaires contre lui au mois de septembre dernier», mentionne M. Gaudreault.
Selon un avis public paru mardi, tous les équipements de l'établissement du chef cuisinier risquent d'être mis en vente le 4 mars prochain par le bureau d'Huissiers de justice Tremblay Raiffeau d'Alma, si Vallée ne paie pas ses dettes.
«Je lui ai parlé lundi et il avait l'intention de consulter son avocat pour faire en sorte que ça se règle», ajoute Philippe Raiffaud, l'huissier responsable du dossier. «D'ici le 4 mars, il pourrait y avoir un règlement ou un paiement intégral du montant. M. Vallée pourrait également s'opposer à la saisie mobilière. Si rien ne se passe avant cette date, je me présenterai à son établissement le 4 mars dès 13 h 15 afin de procéder à une vente à l'encan.»
Plusieurs équipements de restauration sont visés par la vente en justice, dont une table à découpe, un four au gaz, une friteuse, un réfrigérateur avec deux portes coulissantes, un lave-vaisselle, des chaises, ustensiles, chaudrons et deux téléviseurs 32 pouces.
Itremblay@lequotidien.com