Marquis : une très bonne saison

CHRONIQUE / La saison régulière 2016-2017 des Marquis de Jonquière est maintenant chose du passé. Ils ont terminé leur calendrier avec une fiche impressionnante de 30 victoires, sept défaites et trois revers en prolongation. On attendait une bonne saison de la part des Marquis, mais les résultats ont tout de même été supérieurs aux attentes des partisans de l'équipe.
Maintenant, on efface tout. Comme on le dit souvent dans le langage du hockey, la vraie saison commence avec les séries éliminatoires.
Le format des séries de la Ligue nord-américaine de hockey est assez particulier cette saison. Les six équipes participeront au premier tour. Deux des trois équipes qui auront perdu au premier tour obtiendront une deuxième chance en s'affrontant dans une série deux de trois. L'équipe gagnante de cette courte série ira rejoindre les trois autres en demi-finale.
Au premier tour, les Marquis affronteront les Prédateurs de Laval. Cette série débutera vendredi, au Palais des sports de Jonquière. Laval, c'est une formation mystère. Certains soirs, elle joue comme l'une des meilleures équipes de la LNAH. D'autres soirs, quand l'indiscipline s'en mêle, rien ne va plus. Quel sera le style, la stratégie de Laval ? On s'en doute un peu. On a l'impression qu'ils vont tenter de jouer la carte de l'intimidation. À mon avis, c'est leur seule chance de pouvoir rivaliser avec les Marquis de Jonquière. Mais tenter d'intimider les Marquis pourrait leur coûter cher puisque le jeu de puissance de l'équipe de Richard Martel est l'un des meilleurs de la ligue.
Depuis le début de la saison, Richard Martel n'a jamais changé le style de sa formation. Intimidation ou pas, les Marquis jouent leur style.
La seule incertitude des Marquis se trouve du côté du filet alors que Cédrick Desjardins est toujours un point d'interrogation. Les blessures à des joueurs importants peuvent aussi jouer un rôle, mais il faut admettre que les joueurs de soutien ont fait un travail colossal depuis le début de la saison. Je crois que les Marquis devraient l'emporter... au maximum en cinq parties.
Christian Ouellet et Alexandre Quesnel ont été les plus belles révélations des Marquis. En fait, Ouellet est la révélation de l'année dans toute la LNAH avec une fiche impressionnante de 25 buts et 53 points. Il a terminé au quatrième rang des pointeurs de la ligue. Ce n'était pas prévu en début de saison.
L'échange de Desharnais
Il m'arrive rarement de m'exprimer sur ce qui arrive dans la Ligue nationale de hockey, mais l'échange de David Desharnais aux Oilers d'Edmonton nous interpelle un peu plus. Je suis heureux pour David, car il n'avait plus la confiance de la haute direction du Canadien de Montréal. Il était clair que Marc Bergevin a d'autres plans et que Desharnais n'était plus sur sa liste. Je crois qu'il lui a rendu un fier service en l'échangeant aux Oilers.
David vit une année importante puisqu'il deviendra joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain. Il doit voir de la glace pour prouver aux directeurs généraux de la LNH qu'il a encore sa place dans ce circuit. J'ai eu l'occasion de voir son premier match avec les Oilers et il s'est très bien débrouillé. Encore une fois, il doit prouver qu'il a sa place. Je suis convaincu qu'il va encore nous surprendre et je lui souhaite une bonne fin de saison.
Les Élites
Les Élites de Jonquière sont toujours dans la lutte pour une place en demi-finale, mais leur indiscipline leur a coûté cher, en fin de semaine. J'ai eu l'occasion de regarder les quatre premières parties contre les Riverains sur Internet et j'ai souvent trouvé les arbitres très sévères envers les Élites. Ils devront quand même être très disciplinés lors du match de mercredi.
Les Sags
Avec six parties à disputer, rien n'est joué pour les hommes de Yanick Jean. L'avantage de la patinoire pour le premier tour des séries n'est même pas encore assuré. Trois formations peuvent affronter les Saguenéens. On parle de Victoriaville, Gatineau et Québec. Ce serait sûrement plus facile contre Québec, une équipe privée de trois de ses meilleurs joueurs. Contre Gatineau et Victoriaville, ce ne sera pas une partie de plaisir. En plus, le calendrier de fin de saison n'est pas très facile pour les Sags. Ils devront déjà être en mode séries.