Louise Portal est occupée comme jamais et est définitivement loin de la retraite.

Louise Portal est une femme occupée

«Louise Portal a atteint l'âge de la retraite, mais ne l'est pas», lance l'auteure, chanteuse et comédienne à l'autre bout du téléphone. En plus de collaborer à création de la pièce Ulysse et Pénélope avec le Théâtre des Amis de Chiffon, ce qui l'a amenée à Chicoutimi récemment, elle participe à tant de projets qu'on ne voit pas le jour où sa principale occupation consistera à prendre un café au centre commercial.
Deux fois, par exemple, l'interprète a travaillé sous l'oeil de la caméra. On a sollicité son concours dans le cadre d'une série baptisée Le cheval-serpent, écrite par Daniel Trottier. «Je donne la réplique à Marie Tifo. On fait deux rivales», a mentionné Louise Portal lors d'une entrevue accordée au Progrès-Dimanche. Le public pourra découvrir le fruit de ce tournage à l'automne 2017, alors que la diffusion sera assurée par Tou.tv.
Sur le grand écran, cette fois, elle incarne une artiste qui s'est installée dans un chalet pour travailler. C'est là que sa route croise celle d'un comédien beaucoup plus jeune, un homme qui est venu répéter en prévision d'un tournage aux États-Unis. Ils apprendront à se connaître, vont même développer une certaine complicité.
«On voit évoluer deux artistes appartenant à des générations différentes. Mon personnage va devenir un mentor pour ce type dont le rôle est joué par Ahmed Musliman. La réalisation est assurée par David Findly, un gars de Québec avec qui j'ai déjà fait un court métrage. C'est la première fois qu'on me confie un premier rôle en anglais», s'émerveille Louise Portal.
Sur scène, par ailleurs, elle participera à une production du Théâtre des Hirondelles, Pain blanc, une comédie sans gluten. Ses partenaires seront Jean Maheux, François-Étienne Paré et Mélanie Maynard, auteure du texte avec Jonathan Racine. On pourra les voir du 9 juin au 2 septembre, à Saint-Mathieu-de-Beloeil.
Côté livres, enfin, deux ouvrages collectifs portent sa signature. Chez Druide, on peut livre une nouvelle intitulée Roseline, dans le recueil Aimer encore et toujours. Quant à Fidès, il a publié Une incorrigible passion, où il est question de plusieurs facettes de l'écriture. «J'ai produit un texte consacré au journal intime», précise Louise Portal.