Yan-Éric Tremblay sera le lanceur partant des Voyageurs, dimanche, pour le premier match face à Coaticook.

Les Voyageurs d'un bout à l'autre

Les Voyageurs de Saguenay ont inscrit des points à chacun de leurs trois premiers tours au bâton, en route vers une victoire de 7-4 sur les Castors de Charlesbourg, mardi soir, au Stade Richard-Desmeules.
<p>Mathieu Tremblay a inscrit un des sept points des Voyageurs, mardi soir, face aux Castors de Charlesbourg. </p>
Une poussée de quatre points en fin de troisième manche a particulièrement aidé la cause des hommes de Martin Pouliot, qui ont enregistré une troisième victoire en huit sorties, une deuxième en une semaine face à Charlesbourg.
Le partant des Voyageurs, Yan-Éric Tremblay, a connu une bonne soirée de travail. Mis à part la première manche où il a rempli les sentiers, avant de s'en tirer sans dommage, le droitier a été efficace. En trois manches et un tiers, il a permis un seul coup sûr, en plus de retirer cinq frappeurs. Il a alloué trois points, tous mérités. Petite ombre au tableau, Tremblay a donné cinq buts sur balles. Le #25 a également fait sa part à l'attaque, en réussissant trois coups sûrs en quatre apparitions à la plaque.
«On avait un lanceur qui pouvait se sortir de l'embarras, a résumé l'entraîneur Martin Pouliot. Parfois, ce genre de lanceurs peuvent se mettre dans le trouble, mais ils ont les qualités pour s'en sortir. C'est un gars qui est difficile à bien se synchroniser contre lui et il nous a tenus dans le match.»
Le pilote des Voyageurs a donné une très bonne note à sa défensive, qui n'a pas fait d'erreur. En contrepartie, les Castors ont été crédités de trois mauvais jeux.
«Je pense qu'on a connu l'un, sinon notre meilleur match de la saison en défensive, a observé Pouliot. On a fait des jeux efficaces et c'était le fun d'avoir une avance, ce qui n'est pas arrivé souvent depuis le début de la saison.»
Martin Pouliot a souligné le travail de Louis-Xavier Labrosse, auteur d'un important double de deux points. Sa claque a porté le compte à 7 à 0 en faveur des locaux et ils n'ont jamais regardé derrière par la suite.
Jean-Michel Tremblay a terminé le match au monticule et c'est lui qui a été crédité de la victoire. «Ça a peut-être été un peu plus difficile en septième en raison de la fatigue, mais il a bien fait», a raconté Martin Pouliot, qui convenait que son équipe avait profité de ses chances aux moments opportuns.
«On avait demandé aux gars de mettre la balle en jeu, a-t-il poursuivi. C'est du baseball junior, ce n'est pas des professionnels. Si tu mets la balle en jeu, tu forces l'autre équipe à réaliser des retraits.»
Frédéric Damour et Mathieu Tremblay ont produit les autres points des vainqueurs.