Le mois de février étant le mois de la persévérance, l'école primaire Saint-Denis de Chicoutimi s'est inspirée des Jeux olympiques de Sochi pour médailler ses élèves.

Les médaillés de l'école Saint-Denis

Le mois de février étant le mois de la persévérance, l'école primaire Saint-Denis de Chicoutimi, s'est inspirée des Jeux olympiques de Sotchi pour médailler ses élèves.
« Pendant cinq semaines, comme les cinq anneaux des Jeux olympiques, nous allons travailler un thème comme le respect, la ténacité, la motivation, la persévérance et l'encouragement », explique Emmanuelle Turgeon Tremblay qui est présidente de son école. Dans chaque classe, toutes les semaines, une médaille d'or, d'argent et de bronze sont attribuées aux trois élèves ayant fait un effort en lien avec le thème. Par exemple, François Dion a reçu la médaille d'or pour avoir dit à une amie découragée qu'elle était capable. Ce comportement représentait bien la semaine de l'encouragement. Une autre a reçu la médaille d'argent pour s'être forcée en mathématiques. « Ça représentait la ténacité », précise la présidente de l'école. Chaque classe vivra aussi une sortie en ski de fond pour mettre en pratique le dépassement de soi.
Tout le mois de février, les élèves accueillent des personnes représentant des modèles de persévérance. À son retour des Jeux olympiques 2014, Philippe Gagnon viendra rencontrer les élèves de l'école Saint-Denis afin de leur faire part de son expérience comme accompagnateur des athlètes lors des Jeux de Sotchi. Philippe est quadruple médaillé des Jeux paralympiques de Sydney et toujours détenteur de quatre records du monde. Aujourd'hui, le retraité de la compétition, un brillant athlète de 37 ans, est conférencier et s'implique dans plusieurs projets de grande envergure. Il saura certainement marquer ces enfants avides d'exemples d'adultes passionnés.