Les facultés affaiblies s'ajoutent

Le Chicoutimien Stéphane Girard, 42 ans, fait maintenant face à une accusation de conduite avec les facultés affaiblies ayant causé la mort de son partenaire de motoneige Michel Gagnon survenue vendredi soir dernier alors que les deux hommes revenaient du bar La Grenouille.
Le procureur de la Couronne au dossier, Me Mélanie Paré, a déposé cette accusation hier matin après avoir obtenu des policiers les déclarations des individus ayant été témoins des gestes qu'il a posés avant l'accident. Le procureur de la défense, Me Dominic Bouchard, s'attendait à ce que les accusations de conduite avec les facultés affaiblies s'ajoutent à celle de conduite dangereuse ayant causé la mort. Ces nouvelles accusations pourraient avoir des conséquences sérieuses pour celui qui a déjà été reconnu coupable dans quatre autres affaires de conduite avec les facultés affaiblies depuis 1991. Girard connaissait bien les risques associés au mélange de l'alcool et des véhicules pour avoir été condamné dans le passé pour ce type de comportement.
Selon le procureur de la défense, Me Dominic Bouchard, la preuve qui lui a été transmise faisait déjà état de tests ayant confirmé que le motoneigiste conduisait avec un taux supérieur à 80 millilitres d'alcool par centilitre de sang au moment du drame.
«Nous sommes dans une situation de remorquage qui se déroule en forêt pendant la soirée. Il faut bien évaluer les différentes circonstances et le fil des événements entre le départ du relais et l'accident», a ajouté le procureur.
Les tests ont atteint jusqu'à 150 millilitres d'alcool par centilitre de sang. Ce qui est pratiquement le double prescrit par la loi. Me Bouchard est toutefois demeuré prudent quand il a été question de l'alcool pour son client et entend bien faire la démonstration que l'alcool n'a pas nécessairement été la cause de l'accident.
Peine minimale
La peine maximum pour une accusation de conduite dangereuse ayant causé la mort est de 14 ans. Celle pour une accusation de facultés affaiblies ayant causé la mort est à perpétuité.
Blessures mortelles
Vendredi soir, Stéphane Girard et Michel Gagnon ont quitté le relais La Grenouille pour se rendre à un dépanneur. La motoneige de Gagnon est tombée en panne pendant le trajet. Stéphane Girard et Michel Gagnon ont alors décidé de remorquer la motoneige. La motoneige en panne était tirée par une corde lorsqu'elle a heurté un arbre. Michel Gagnon qui était assis sur la motoneige a subi des blessures mortelles lors de l'impact.