Jacques Fortin, directeur général des Jeux du Québec de Montréal en 2016

Les boîtes à lunch là pour rester

Les Jeux du Québec tenus à Montréal l'été dernier ont innové en instaurant un service de boîtes à lunch pour le dîner. Une formule qui a obtenu tellement de succès qu'elle fait maintenant partie des services d'alimentation pour les Jeux d'Alma et pour les prochaines éditions des Jeux du Québec.
Directeur général des Jeux du Québec de Montréal en 2016, Jacques Fortin explique que son organisation avait pensé à cette alternative afin d'éviter les pertes de temps en transports.
« À Montréal, le transport représentait une problématique beaucoup plus grande que dans les autres milieux. Le transport des athlètes entre les sites de compétitions et les sites d'alimentation représentait une importante perte de temps. On a donc innové en créant le concept de boîtes à lunch et ainsi amener la nourriture aux athlètes plutôt que l'inverse », explique M. Fortin qui est lui-même natif d'Alma.
Le comité organisateur a opté pour cette formule en se disant que les jeunes ne seraient pas vraiment perturbés à l'idée de devoir faire leur lunch pour la journée, puisque ce rituel fait partie du quotidien d'une bonne partie de la population du Québec. « Tout était évidemment contrôlé en raison de la politique alimentaire de SPORTSQUÉBEC très stricte à respecter. Ç'a très très bien été et on a même trouvé des avantages à cette nouvelle formule parce que les athlètes pouvaient manger à l'heure qui leur convenait, en vue de leur compétition. Ils avaient donc accès à une souplesse qu'ils n'avaient pas avant, parce que les cafétérias étaient ouvertes selon des heures précises. L'arrimage entre les heures de compétitions et celles des cafétérias représentait d'ailleurs un gros défi à relever et on a complètement éliminé la problématique avec cette mesure. »
M. Fortin ajoute que la délégation d'Alma a pu prendre des notes durant les Jeux d'été de Montréal 2016 pour l'appliquer à la présente édition. « C'est une pratique qui est là pour demeurer », souligne le DG, avec un brin de fierté. À Alma, l'équipe en charge des boîtes à lunch est une équipe aguerrie, puisqu'elle est composée de gens chevronnés dans le domaine de l'alimentation, avec Roberto Martel (Resto Roberto), Richard Dubé (Metro Dubé d'Alma) et Dominic Paré, consultant pour la Coopsco, l'organisme responsable du dossier alimentation des Jeux. M. Paré possède en outre une expertise développée lors des Jeux du Québec d'Alma, été 1999.
Sans stress
Jacques Fortin, qui a encore une nièce et quelques cousins qui vivent à Alma, savoure chaque instant de son séjour, surtout qu'il n'a plus de stress. « Ce sera ma 16e Finale des Jeux du Québec et je viens admirer les Jeux d'Alma, parce que l'édition de Montréal, je ne l'ai pratiquement pas vu ! », a-t-il conclu en riant.