Jean Ménard, enseignant en éducation physique et responsable des activités parascolaires, présente, avec quelques élèves de l'école, les nouveaux chandails et les nouveaux logos.

L'école le Tandem offre 23 activités parascolaires

L'école le Tandem de Jonquière vient de lancer son projet éducatif pour les cinq prochaines années.
Considérant que chaque élève doit s'épanouir selon ses forces et ses intérêts, l'école proposera 23 activités parascolaires aux élèves de la maternelle à la sixième année, tels que le chant, la musique, le tricot, la cuisine, le basket, le soccer, le hockey le baseball, le crossfit, etc.
Dans le but de développer une complicité et un sentiment d'appartenance, ces activités permettront aux élèves et à tous les membres du personnel de tisser des liens. En effet, les activités parascolaires seront animées par des intervenants de l'école, y compris la secrétaire, Julie Angers, qui initiera les élèves au théâtre.
« Cette année, tout le personnel s'investit de façon exceptionnelle afin de réinventer l'école. Dans cette démarche, les parents d'élèves ont aussi été sondés afin d'établir les priorités pour le projet éducatif à adopter », explique Alain Doré, le directeur de l'école le Tandem.
Autres projets
En plus des 23 activités parascolaires différentes, animées par les membres du personnel de l'école, deux autres actions, issues du projet éducatif, seront mises en place et rendues possibles grâce à l'implication de tous. D'abord, l'instauration d'une communauté d'apprentissage où les enseignants, la direction et les éducatrices s'engagent afin de parfaire leur habileté à détecter les besoins académiques de leurs élèves et à y répondre. De plus, la cour d'école de l'édifice St-Luc du Tandem sera rénovée.
Cette année, les 360 élèves, le personnel et les familles acclameront de nouvelles équipes sportives, « Les Alliés du Tandem », qui représenteront leur école dans différents sports d'élite au niveau local et régional. « La mission est que chacun, enfant comme adulte, trouve sa place dans la vie de son école où le sentiment d'appartenance est un des moteurs importants de l'implication des enfants dans leurs études », conclut M. Doré.