Ernest, la moufette du Zoo sauvage de Saint-Félicien

Le verdict d'Ernest: six semaines d'hiver

Il faut se résigner, l'hiver va encore durer six semaines. C'est la prédiction faite par Ernest, la moufette du zoo Sauvage de Saint-Félicien qui a vu son ombre hier.
Encore engourdie par les froids sibériens du mois de janvier, la fameuse «bête puante» a à peine sorti le museau de sa cabane pour admirer le soleil. Effrayée par son ombre, elle est retournée se loger dans la chaleur de sa tanière.
 
Quelques minutes plus tard, la moufette a décidé d'aller flâner un peu dans la neige. Une ombre la suivait constamment dans ses déplacements. Ne voyant aucune nourriture à l'horizon, elle est repartie se coucher dans le foin.
Cette activité initiée par le zoo sauvage gagne en popularité. Une trentaine de personnes se sont rassemblées près de la petite cabane d'Ernest se croisant les doigts en espérant que le mammifère ne voit pas son ombre. Ce fut le contraire.
Ensuite, ces personnes se sont dirigées vers le boréalium pour déguster une bonne crêpe. Une tradition qui vise à souligner la Chandeleur. Cette fête chrétienne abandonnée visait à célébrer le retour des journées plus longues et de la chaleur. On mangeait des crêpes parce que sa forme rappelle la lune.
Depuis maintenant dix ans que cette «météorologue» prédit si le reste de l'hiver sera doux ou froid. Selon Josée Bouchard, naturaliste au zoo, le taux de réussite d'Ernest serait excellent. Il fera donc froid, mais pas autant qu'en janvier espéraient les gens venus voir Ernest.
Comme le Québec n'avait pas sa mascotte pour souligner cette tradition comme Phil la marmotte aux États-Unis, le zoo a voulu faire original en utilisant une moufette. «Au fond, on pourrait le faire avec n'importe quel animal qui hiberne», mentionne Josée Bouchard.
L'initiative prend de l'ampleur, car plusieurs médias nationaux jouent le jeu et s'intéressent à la prédiction d'Ernest.
Encore six semaines d'hiver. Les personnes présentes espèrent seulement que la température sera aussi clémente qu'hier pour le reste de l'hiver. Un magnifique soleil et une température de -5° Celsius accompagnaient Ernest pour sa première promenade de l'année.
La prédiction d'Ernest correspond à celle de Phil la marmotte étasunienne qui a aussi décrété une fin d'hiver rigoureux. Par contre, l'Ontarienne Willie n'a pas vu son ombre. Qui dit vrai? La réponse dans quelques semaines.