139 200 personnes étaient en emploi dans la région en juillet.

Le taux de chômage baisse à 7,5 % dans la région

Le taux de chômage a légèrement reculé au Saguenay-Lac-Saint-Jean pour atteindre les 7,5 %, en baisse de 0,3 % comparativement à juin.
Selon les plus récentes données publiées par Emploi Québec, 139 200 personnes étaient en emploi dans la région, soit 2600 de plus qu'en juin pour un taux d'activité qui a franchi la barre des 60 % à 60,3 %. À ce chapitre, la région fait piètre figure puisqu'elle se situe au troisième rang parmi les 16 régions administratives du Québec derrière la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (55,1 %) et le Bas-Saint-Laurent (52,9 %). Pour l'ensemble de la province, le taux d'activité se situe en moyenne à 64,8 %. Les régions de la Capitale nationale et de Laval sont les championnes à ce chapitre avec des taux d'activités égaux de 67,1 %). Le taux moyen québécois atteint 64,8 %, une situation stable comparativement à juin.
Les données publiées pour l'ensemble de la province indiquent que le taux de chômage est de 5,8 %. L'emploi a augmenté de 0,1 % en juillet avec la création de 32 000 emplois à temps complet alors que le niveau des emplois à temps partiel a baissé de 27 200. Le secteur public (4700) et les travailleurs autonomes (7800) sont les secteurs d'activités responsables de cette croissance. Le secteur privé, par contre, enregistre une baisse de 7900 emplois. Les femmes sont celles qui ont bénéficié le plus de la création d'emplois puisque 12 300 de plus d'entre elles sont maintenant sur le marché du travail.
Emploi en hausse
Comparativement à juillet 2016, l'emploi a augmenté de 124 300 postes au Québec . Cette hausse est surtout attribuable à la création d'emplois à temps complet (101 400).
Le mois de juillet se démarque alors que plusieurs indicateurs ont atteint des sommets historiques jamais atteints depuis 1976. C'est le cas pour les emplois chez les 15 ans et plus alors que le Québec compte 4,2 millions de travailleurs, dont 3,4 millions sont à temps plein.
Les secteurs d'activités qui ont le plus augmenté sont ceux de la fabrication (+ 14 200), le commerce de gros et détail (+4100), les soins de santé et l'assistance sociale (+3500).
À l'inverse, les secteurs qui ont le plus baissé sont ceux des services aux entreprises, le bâtiment et les services de soutien (-6000) et autres services ainsi que la construction (-4400).