Le Saguenay-Lac-Saint-Jean à la traîne

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean est l'endroit où la médiane du total des prix de vente immobilière est la plus basse parmi toutes les régions de l'Est du Québec, selon le bilan de l'immobilier commercial 2016, présenté par Côté conseil immobilier (CCIMMO). En clair, c'est dans la région que les différents immeubles commerciaux, résidentiels, industriels et les terrains se sont vendus le moins cher. La médiane s'élève à 400 000 $.
Grâce à son bilan annuel, l'équipe d'évaluateurs de CCIMMO espère présenter les différentes tendances dans les différents marchés de l'immobilier, afin de pouvoir bien informer les gens désireux d'investir dans ce domaine cette année.
« En ce début d'année, il est important, pour toute personne qui désire s'investir dans l'immobilier, de connaître les tendances que présentent les différents marchés. Notre étude propose une vue d'ensemble probante et précise sur les aléas du domaine », mentionne par communiqué de presse le président de CCIMMO, Christian-Pierre Côté.
Les régions comprises dans l'Est du Québec sont, en plus du Saguenay-Lac-Saint-Jean, le Bas-Saint-Laurent, la Capitale-Nationale, la Gaspésie-Îles-de-la-Madelaine, la Côte-Nord, la Mauricie, le Centre-Du-Québec et Chaudières-Appalaches.
À titre de comparaison, la région de la Capitale-Nationale est l'endroit où la médiane des prix de vente est la plus élevée, à 700 000 $.
Valeur économique
Par ailleurs, dans la région même, c'est l'agglomération de Saguenay qui a connu le plus grand nombre de transactions dans la région, au nombre de 33 pour l'année 2016. Saguenay a également la plus grande valeur économique des transactions, à près de 35 millions $. La MRC Fjord-Du-Saguenay est celle qui a connu le moins de transactions (deux) et la plus petite valeur économique (265 000 $).
D'ailleurs, dans toute la région, les transactions de type d'actifs commerciaux et industriels sont les plus nombreuses, accaparant 72 % de toutes celles qui se sont produites en 2016, selon le bilan de CCIMMO.
Le taux d'inoccupation résidentiel est également en hausse par rapport à l'année dernière à Dolbeau-Mistassini, ainsi qu'à Saint-Félicien, alors qu'il reste sensiblement le même à Saguenay et à Roberval. Il est même en baisse à Alma. Le prix médian des loyers est légèrement en hausse à tous ces endroits, sauf à Saguenay, où il reste inchangé.
Les données ont été recueillies en analysant les principales transactions immobilières dans l'Est du Québec, de janvier à décembre 2016.