Bernard Drainville

Le député péquiste Bernard Drainville confirme qu'il quitte la vie politique

Affirmant que le départ de Pierre Karl Péladeau lui a « donné un coup », le député et ex-ministre péquiste Bernard Drainville a confirmé mardi matin qu'il quittera la vie politique pour se réorienter vers une carrière d'animateur de radio.
M. Drainville a fait cette annonce dans sa circonscription de Marie-Victorin, à Longueuil, sur la Rive-Sud de Montréal.
La Presse Canadienne avait révélé lundi que le leader parlementaire allait démissionner pour aller remplacer l'ex-ministre Nathalie Normandeau à l'émission du midi au FM93 du groupe Cogeco.
Âgé de 53 ans, M. Drainville avait récemment écarté la possibilité de se présenter dans la course à la direction du Parti québécois qui est en cours actuellement. Il s'était dit satisfait de son travail de leader parlementaire.
M. Drainville avait tenté de se faire élire à la tête du parti lors de la course de 2015, sans succès. Il avait abandonné avant la fin pour appuyer le candidat victorieux, Pierre Karl Péladeau, qui a lui-même quitté son poste au début du mois de mai.
M. Drainville avait été élu pour la première fois député de la circonscription de Marie-Victorin en 2007, après avoir été journaliste à Radio-Canada. Il avait été réélu successivement en 2008, 2012, et 2014.
Dans le gouvernement de la première ministre Pauline Marois, il a exercé les fonctions de ministre responsable des Institutions démocratiques. À ce titre, il a porté le projet de loi sur la laïcité du Parti québécois.