Le coup de l'année

En matière de diffusion, le coup de l'année fut la présentation de la comédie musicale Les Belles-Soeurs à la Salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière, à l'automne.
Le Théâtre La Rubrique a affiché complet quatre soirs de suite, ce qui a permis à plus de 1200 personnes de découvrir cette production remarquable dans un cadre intimiste.
Dans un tout autre registre, GoHome! Productions a cartonné une nouvelle fois en accueillant des punks californiens à Chicoutimi. Après NOFX qui avait attiré une grosse foule sur la zone portuaire, en 2011, Lagwagon a chanté ses hymnes décapants devant 1200 fans rassemblés à l'hôtel La Saguenéenne, en avril.
Parfois, un gros spectacle ne se mesure pas au nombre de spectateurs. C'est ainsi qu'on doit souligner les passages de Harry Manx et Coeur de Pirate en avril, à l'occasion du Festival jazz et blues de Saguenay. Les deux ont fait salle comble à l'Hôtel Chicoutimi et contribué au succès d'un événement qui, grâce à sa stratégie des petits pas, donne une nouvelle signification à l'expression développement durable.
Parlant de festivals, l'édition 2012 des Rythmes du Monde a laissé bien des gens sur leur faim. Trop de retours et pas assez d'invités internationaux, si on exclut les membres des communautés culturelles installés à Montréal. On arrive à la croisée des chemins, à ce moment dans la vie d'une organisation où elle doit prendre de l'expansion ou ratatiner tranquillement.