Au printemps, des pièces de béton du clocher de Saint-Raphaël se sont détachées, forçant le confinement du secteur. Les travaux coûteront près de 50 000$ et inclueront l'ajout d'un système d'alarme incendie dans le temple religieux

Le clocher de Saint-Raphaël rénové

Le clocher de l'église Saint-Raphaël, à Jonquière, sera restauré. Le ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ) accorde 38 722$ pour la réalisation des travaux.
Gaston Drolet, Marcel Harvey et Jocelyn Claveau se réjouissent de la restauration prochaine du clocher de l'église Saint-Raphaël, à Jonquière.
Il s'agit de 70 pour cent des coûts estimés. La Fabrique devra donc amasser autour de 10 000$.
Rencontrés sur le parvis du temple religieux à l'architecture moderne, cité patrimonial par le ministère il y a 18 mois, Jocelyn Claveau et Gaston Drolet ont expliqué qu'il y avait urgence d'agir. 
Jocelyn Claveau, directeur du choeur Saint-Raphaël, signale que des pièces de béton se sont détachées du bâtiment au printemps, obligeant le conseil de fabrique à confiner le secteur. 
«La priorité est de rendre le clocher sécuritaire et de lui redonner sa beauté d'autrefois. Les bris seront réparés, le mortier sera refait et il y aura un lissage», explique-t-il.
Agent de pastorale à l'unité des Deux rives, Gaston Drolet explique pour sa part que le bilan de l'architecte Germain Laberge, mandaté par le diocèse pour réaliser le carnet de santé de toutes les églises de la région, a confirmé que le clocher avait besoin d'être réparé.
«Il était également recommandé d'installer un système d'alarme incendie dans l'église pour la protéger. La subvention du ministère va nous permettre d'en installer un cet automne», fait valoir le responsable.
La restauration du clocher devrait avoir lieu au printemps prochain. Ce sera aussi l'occasion de jeter un coup d'oeil aux mécanismes du carillon. Les moteurs sont défectueux depuis une quinzaine d'années. C'est donc un tintement électronique, diffusé par l'entremise d'un haut-parleur, qui résonne dans le quartier Saint-Raphaël au lieu des cloches. Évidemment, si les trois moteurs peuvent être réparés à coût raisonnable, la Fabrique ira de l'avant. Il ne s'agit toutefois pas de la priorité et l'aide financière obtenue doit être utilisée pour des travaux de restauration.
Bonne nouvelle
La rénovation du clocher, une tour indépendante de l'église, viendra clore une série d'événements heureux pour les paroissiens, très attachés à leur église. L'an dernier, des joints ont été colmatés à l'intérieur du temple pour enrayer des infiltrations d'air froid en hiver. De surcroît, le conseil de fabrique a pu mettre la main sur un splendide orgue Casavant appartenant au Séminaire Marie-Reine-du-Clergé de Métabetchouan. L'instrument restauré a été installé à Saint-Raphaël et trône fièrement dans un jubé rafraîchi. L'ancien orgue Providence de l'église a dû être démantelé après avoir subi des dommages irréparables aux sommiers, provoqués par l'absence de chauffage pendant un mois dans le bâtiment à l'hiver 2015. La Fabrique avait baissé les thermostats dans le but de réaliser des économies.