Gilles Duceppe est venu prêter main-forte à Sabin Gaudreault.

Le Bloc pour les producteurs laitiers

Le chef du Bloc Québécois est venu galvaniser les militants de Roberval dans le dernier droit de la campagne électorale. Gilles Duceppe affirme que le vote stratégique doit se faire pour son parti.
«Choisir le NPD, c'est se tromper, ils vont se faire battre. Ils ne sont plus dans la course. Il y a seulement ici que la FTQ appuie le NPD. Sur la Côte-Nord, les métallos nous appui et la FTQ en Abitibi. Les gens devraient se rendre compte que le NPD pige à deux mains dans la caisse de l'assurance-emploi. Je le sais de source sûre et c'est de l'hypocrisie et quand on joue cette game-là on ne défend pas les travailleurs, mais son propre intérêt», a-t-il accusé.
Gilles Duceppe a participé hier en fin de journée à un souper de militants qui regroupait 150 personnes. Il repartait en soirée pour Sept-Îles pour amorcer un autre blitz.
Le chef Duceppe a donné sa lecture du résultat de l'élection de lundi soir prochain. «Une chose est claire, les conservateurs ne seront pas au pouvoir. Les libéraux risquent d'avoir le plus de sièges. Le NPD est écarté, c'est clair. Si les gens de Roberval veulent être dans la balance du pouvoir, ils doivent voter pour le Bloc. Nous voulons donc faire des gains dans la région», a-t-il affirmé.
Duceppe tenait à venir à Roberval pour démontrer que Denis Lebel n'a pas livré la marchandise. «Il faut faire des gains pour les producteurs laitiers et de fromage, il faut accroître la sécurité aux douanes et aider les travailleurs forestiers. Alors que monsieur Lebel est à Développement économique Canada, on a vu qu'il n'y a pas fait grand-chose sauf en Ontario pour l'auto», a-t-il critiqué en rappelant que son parti est le seul à refuser que l'oléoduc de Transcanada énergie passe au Québec. En plus de répéter que les libéraux, les conservateurs et le NPD étaient pour le vote à visage couvert. «Harper a été hypocrite, il avait quatre ans pour changer ça et il n'a pas dit un mot.
Il pense que cette circonscription qui a été longtemps associée au Bloc avec Michel Gauthier va le redevenir. «D'ailleurs à cette époque monsieur Lebel donnait de l'argent au Bloc. Il a déjà été membre, je pense. Là, il va être un ex-député conservateur», a-t-il tranché. Certain de la défaite du ministre.
Présent à ses côtés, Sabin Gaudreault voyait une marque de confiance de son chef. Le candidat croit que le vent tourne en faveur du Bloc dans la circonscription notamment à Alma