Le baseball dans le sang

Si les Cubains sont « relax » dans la vie de tous les jours, il en est tout autrement quand ils jouent au baseball. Vifs et agressifs, les joueurs de l'équipe nationale junior de Cuba ont offert une belle démonstration de leur savoir-faire aux Voyageurs de Saguenay et aux quelque 1400 spectateurs réunis au Stade Richard-Desmeules. Mais même s'ils ont offert une belle opposition, les Voyageurs ont concédé la victoire 9-2 aux visiteurs qui n'étaient visiblement pas venus jouer les touristes.
Que ce soit au bâton ou sur les sentiers, les Cubains étaient alertes et agressifs, profitant de chaque erreur et n'hésitant pas à défier les bras de leurs hôtes. Si les amateurs de baseball ont été servis en terme de spectacle, les entraîneurs et les joueurs locaux ont eux aussi apprécié le style de jeu de leurs adversaires d'un soir.
« Nos joueurs ont offert une bonne résistance pendant quatre ou cinq manches. Notre partant Derek (Côté) a lancé un bon match dans l'ensemble. Il nous a donné les cinq manches comme prévu. Mais les Cubains ont exactement fait ce soir ce que j'avais vu à Charlesbourg mardi. Toutes nos équipes de baseball junior devraient copier ce que ces gars font. Ils essaient toujours d'aller chercher un but supplémentaire, ils jouent à 100 milles à l'heure tout le temps. Ils frappent tout le temps. On a des gars dans le baseball junior qui ont des habiletés, mais eux, ils sont alertes. Aussitôt que tu te relâches et que tu es chambranlant, tu paies le prix à coup sûr », a commenté le pilote des Jonquiérois Martin Pouliot.
« Ç'a été une super expérience ! Une bonne expérience pour moi en tant qu'entraîneur, même si ça fait 25 ans que je ''coache'', et surtout pour les gars qui ont pu vivre ça. C'est le fun de voir une équipe comme ça. Dans la vie, tu dois apprendre des meilleurs et c'est exactement ce que j'avais dit aux gars avant le match. Je leur ai dit que je leur demandais une chose en raison de la bonne foule présente : c'est d'essayer de jouer avec la même intensité qu'eux, sinon, ils vont ne faire qu'une bouchée de vous ! »
De fait, Côté n'a pas grand-chose à se reprocher. Les visiteurs ont réussi à s'inscrire au pointage en troisième manche en profitant d'une confusion au premier but pour prendre les devants 2-0. Mais les Voyageurs ont ravivé l'enthousiasme des spectateurs en quatrième en créant l'égalité, sur un simple de Jean-Nicolas Lebrun. Tommy Reyes Cruz a inscrit le premier point tandis que Nicolas Doré a foncé pour croiser le marbre et avoir le dernier mot sur le receveur. Les Cubains ont répliqué avec deux autres points en cinquième et c'est en sixième qu'ils se sont éclatés en inscrivant cinq points. 
Après les sept manches réglementaires, l'entraîneur-chef des Voyageurs a fait jouer tout son personnel à l'exception de Raphaël John Leblanc, blessé à une cheville. Ceux-ci n'ont pas été en reste parce qu'ils ont été confrontés aux balles de feu de Marlon Perez. En septième et en huitième manches, Emanuel Rochon-Nunez a lui aussi été expéditif au monticule des Voyageurs, limitant les Cubains à un point. En neuvième, Jean-Michel Tremblay a connu une sortie pus difficile et Cuba a conclu la rencontre 12-2.
Cubains charmés
L'entraîneur-chef de l'équipe junior cubaine, Alexi Martinez, a apprécié l'opposition offerte par Jonquière. « L'équipe adverse a offert une belle opposition et heureusement pour nous, c'est nous qui avons eu le meilleur », a-t-il indiqué par l'entremise d'un interprète.
Ce dernier a confirmé que ses joueurs étaient fatigués, en raison de l'horaire serré des matchs et surtout de l'heure tardive à laquelle se couchent ses joueurs. Ils soupent après les matchs et ne se couchent pas avant 2 h du matin. Et que retiennent-ils de leur passage au Saguenay à part le froid ? « Ils sont vraiment impressionnés par l'attention et l'accueil que leur ont réservé les gens et l'organisation d'ici. C'est vraiment ce qui les touche beaucoup. Les dirigeants de l'organisation ont aussi été très courtois et attentionnés pour qu'ils passent un bon séjour », a-t-il fait savoir. 
Un accueil apprécié des Cubains
L'organisation des Voyageurs de Saguenay avait préparé un programme étoffé pour occuper les temps libres de l'équipe nationale junior de Cuba. Les Cubains, même s'ils avaient un peu de fatigue accumulée, ont apprécié l'accueil des Saguenéens qui a été à la hauteur de leur réputation.
« La journée s'est super bien déroulée. Après le dîner, on a commencé notre tournée en compagnie d'une accompagnatrice qui parlait espagnol. On est allés à La Baie, à la Fromagerie Boivin, au Vieux-Port de Chicoutimi, à la Petite Maison blanche, puis à Jonquière, chacun a signé le livre d'or en présence du président d'arrondissement Carl Dufour », a indiqué Audrey Tremblay, présidente des Voyageurs, qui les a accompagnés du début à la fin de la tournée.
Les commentaires reçus ont été très positifs. « Ce n'est pas parce que c'est Saguenay, mais il nous ont dit que c'est le meilleur accueil qu'ils ont eu par une des équipes », assure-t-elle, ravie de voir autant de spectateurs dans les gradins.
Lorsqu'ils sont arrivés au stade Desmeules, les Cubains ont été accueillis dans leur langue par le joueur numéro 8 des Voyageurs, Tommy Reyes Cruz, qui leur a souhaité la bienvenue dans l'autobus pendant que tous les joueurs des Voyageurs les attendaient à l'extérieur. Même s'ils étaient un peu fatigués et auraient sans doute préféré avoir une petite heure de repos (ils étaient arrivés à Saguenay à 2 h du matin), les membres de la délégation cubaine se sont prêtés de bonne grâce aux activités prévues.
Ils reprendront la route de Montréal pour disputer les quatre derniers matchs au programme de leur tournée contre les formations de la LBJEQ. Puis, ils retourneront à Cuba avant de revenir au Canada en septembre pour participer à la Coupe du monde de baseball junior présentée à Thunder Bay.
En bref
En bref
• Il y a longtemps qu'on avait vu le stade Richard-Desmeules aussi bondé ! Au total, quelque 1317 billets ont été vendus. Ce chiffre n'inclut pas les équipes de jeunes joueurs en uniforme invités pour l'occasion. Pour les nostalgiques, ça rappelait la belle époque des clubs de baseball senior. D'anciens joueurs étaient d'ailleurs sur place, soit les Clément Savard, Jean-Yves Loubier, Jacques Desmeules...
• Le stationnement était également rempli au bouchon. Même les places près du stade étaient occupées. On souhaite que leurs propriétaires n'aient pas eu la malchance d'avoir une fausse balle dans le pare-brise...
• Le président de l'arrondissement de Jonquière, Carl Dufour, avait endossé son chandail et sa casquette des Expos. Il a effectué le tir protocolaire en compagnie de Réjean Laforest, qui représentait Promotion Saguenay, partenaire de l'événement...
• Les hymnes nationaux de Cuba et du Canada ont été entonnés avant de donner le coup d'envoi du match. Les drapeaux de Cuba, du Québec et du Canada ont aussi été déployés sur le terrain...
• Plusieurs jeunes joueurs de baseball de Jonquière ont été invités sur le terrain. Les joueurs des Mets pee-wee A de Jonquière, champions du tournoi provincial de Longueuil, ont été jumelés aux joueurs des deux équipes pour la présentation...
• Pour interpréter l'hymne national et mettre de l'ambiance chaleureuse dans le stade, l'organisation a fait appel au groupe cubain de Québec « Me llamo son »...