Le code d'éthique est la première étape du plan de la municipalité concernant la gestion du lac Kénogami.

Lac Kénogami : vers un code d'éthique pour les villégiateurs

Saguenay mettra sur pied un code d'éthique, destiné aux villégiateurs du lac Kénogami.
La Ville déposera également une demande au ministère de l'Environnement et du Développement durable, afin d'obtenir davantage de pouvoir sur la gestion du plan d'eau.
Une résolution sera présentée à la séance du conseil municipal, lundi. «Nous voulons créer un code d'éthique afin que les activités sur le lac Kénogami se déroulent mieux. Évidemment, la Ville n'a pas de pouvoir pour le moment sur la gestion du plan d'eau, mais nous voulons commencer par sensibiliser les villégiateurs», explique le conseiller municipal Luc Boivin, qui a été mandaté par le maire Jean Tremblay pour gérer ce dossier.
Le code d'éthique est la première étape du plan de la municipalité concernant la gestion du lac Kénogami. En effet, la seconde étape sera de déposer une demande auprès du ministère de l'Environnement et du Développement durable.
«Nous regardons ce qui se fait aux lacs Mégantic et Memphrémagog, par exemple, où les municipalités ont beaucoup de pouvoir sur la gestion et la réglementation des plans d'eau. Notre but est de rendre le lac Kénogami plus propre, où il y aura moins de vitesse et plus de courtoisie», a fait valoir Luc Boivin.