Même s'il a limité l'offensive des Diamants de Québec à trois points en cinq manches de travail, le lanceur partant des Voyageurs de Saguenay, Derek Côté, a vu la défaite portée à sa fiche. Les Diamants ont nivelé la série 1-1 en malmenant les Voyageurs 13-1 au Stade Richard-Desmeules.

La sixième manche coule les Voyageurs

Une sixième manche désastreuse a coulé les Voyageurs de Saguenay, qui ont subi une dégelée de 13-1 aux mains des Diamants de Québec, au grand dam de leurs partisans venus les encourager au Stade Richard-Desmeules. Tout en rendant aux Jonquiérois la monnaie de leur pièce pour la défaite subie la veille à leur domicile, les champions de la saison régulière ont remis les pendules à l'heure en nivelant la série huitièmes de finale 1-1.
Cette fois-ci, c'est le partant des Diamants, Tristan Pagé, qui a joué les héros, non seulement en limitant les Voyageurs à trois coups sûrs en plus d'effectuer 11 retraits sur des prises en six manches, mais c'est aussi lui qui a cogné un grand chelem en début de sixième manche, alors que les siens s'étaient déjà forgé une avance de 6-1.
Pour les locaux, la rencontre a mal commencé alors que les visiteurs ont inscrit leur premier point sur une erreur. Ils ont ensuite continué à creuser l'écart en ajoutant un point dans chacune des deux manches suivantes. Les hommes de Martin Pouliot ont réussi à s'inscrire au pointage en fin de troisième, lorsque Yan-Éric Tremblay a frappé un double, permettant à Frédéric Girard qui était déjà positionné au 3e but, de croiser sans problème le marbre. Mais ce sera le seul moment de réjouissance pour les partisans des Jonquiérois.
Même s'il n'a concédé que trois points en cinq manches complètes de travail, le lanceur partant Derek Côté a vu la défaite portée à sa fiche. Malheureusement pour lui, les deux releveurs qui lui ont succédé, Maxime Bélanger et Jacob Thériault, n'ont pas été en mesure de livrer la marchandise. Sept points ont été marqués pendant leur bref passage au monticule... Ce qui a incité plusieurs partisans à rentrer à la maison, déçus.
La septième a été longue aussi pour les Jonquiérois, alors que Québec a engrangé trois autres points aux dépens de l'artilleur Gabriel Côté. À leur dernière présence au bâton, les Voyageurs ont donné un bref espoir aux partisans d'ajouter au moins un point en remplissant les buts aux dépens du releveur Christopher Pouliot. Mais ce dernier à réussi à se sortir de l'impasse en réalisant le dernier retrait.
Page à tourner
L'entraîneur-chef Martin Pouliot n'a pas épilogué longtemps. Pour lui, il valait mieux tourner rapidement la page sur cette cinglante défaite. « On a été déclassés. Comme jeudi (victoire de 1-0), nous n'avons eu que trois coups sûrs et nous avons 12 retraits au bâton. Je ne veux pas enlever le crédit à (Tristan) Pagé, il a bien lancé. Mais quand je regarde ses statistiques, il ne dépasse jamais les 4 ou 5 retraits sur des prises.
« Quant à Derek, il s'est battu, mais il nous avait déjà avisés qu'il avait mal un peu au bras en troisième manche. Il a quand même réussi à nous amener jusqu'en sixième manche, mais après, ç'a été l'hécatombe », a relaté Martin Pouliot.
Ce dernier s'est dit déçu de voir que le jeune Maxime Bélanger n'a pas été en mesure de prouver aux Diamants de Québec qu'ils avaient eu tort de le laisser partir. « Il lance fort, mais ce n'est pas tout au baseball. Il faut aussi lancer dans la zone des prises. Ils ont fait six points en deux coups sûrs. Des buts sur balle, au baseball, tu paies toujours pour ça », a commenté le pilote des Jonquiérois.
Et comme un malheur n'arrive jamais seul, les Voyageurs ont même dû changer de receveur en cours de match, Samuel Cyr s'étant blessé au bas du corps. C'est Adam Bourbonnière qui a dû prendre la relève. La page est donc tournée et Martin Pouliot souhaite que ses troupes se concentrent sur le 3e match de la série 4 de 7 présenté au Stade Canac samedi. Les Jonquiérois seront de retour au stade Desmeules dimanche, à 14 h.