Le député de Chicoutimi, Stéphane Bédard

La majorité de Bédard est malmenée

Les militants péquistes du comté Chicoutimi avaient les yeux rivés sur l'écran de télévision en attendant que leur candidat Stéphane Bédard soit déclaré élu et cette attente a été passablement longue, puisque la majorité de 1000 voix a été confirmée en milieu de soirée pendant que la formation subissait une véritable raclée sur la scène nationale.
Ils ont tout de même pris le temps d'accueillir le nouveau député de l'opposition officielle qui a remporté la victoire pour un 12e mandat consécutif sous les couleurs du Parti québécois. La victoire d'hier soir a été courte, alors qu'il a terminé la soirée avec une majorité d'un peu plus de 1400 votes. La meilleure performance libérale appartient toujours à la candidate Joan Simard, qui avait fini la campagne électorale avec 1200 votes de moins que Stéphane Bédard.
« Nous n'avons pas été capables d'imposer nos thèmes de campagne. On voulait parler de la charte, de l'électrification des transports et de la qualité de notre équipe. Ça n'a pas été possible puisque les thèmes de la journée sont décidés ailleurs », a insisté Stéphane Bédard, qui trahissait mal sa déception.
Malgré la défaite, Stéphane Bédard entend jouer activement son rôle de critique en compagnie de ses collègues Alexandre Cloutier et Sylvain Gaudreault. Le député péquiste affirme que la région entre dans une période cruciale avec des défis majeurs au chapitre de l'emploi. Il note au passage que pendant la dernière campagne électorale, les autres formations politiques n'ont offert aucune solution pour résoudre les problèmes économiques de la région.
Quant à la chef Pauline Marois, qui a connu sa part de difficultés pendant la dernière campagne électorale, Stéphane Bédard a indiqué qu'elle avait été une excellente première ministre pendant les 18 derniers mois.
« Ce n'est pas la première fois que le Parti québécois fait face à un résultat difficile. Nous demeurons avec un bon groupe de parlementaires et nous allons nous relever comme nous l'avons déjà fait par le passé », a conclu Stéphane Bédard.
Stéphane Bédard a fini la soirée avec 34 % des votes, 4 % de mieux que le libéral Michel Mallette.