Le beurre a été vendu par la Commission canadienne du lait à la Fromagerie St-Laurent à la fin de 2016.

La Fromagerie St-Laurent se fait rassurante

La Fromagerie St-Laurent de Saint-Bruno assure avoir suivi tous les règlements dans le dossier du retrait de certaines marques de beurre possiblement contaminé à la bactérie Listeria. En réaction à l'article publié dans Le Quotidien de jeudi matin dans lequel on apprenait que la fromagerie avait importé du beurre des États-Unis au début de l'année 2016, par l'entremise par la Commission canadienne du lait, l'entreprise a tenu à rassurer les consommateurs. C'est ce beurre importé qui est au coeur des analyses.
Par voie de communiqué, Yves St-Laurent a affirmé que « la fromagerie avait suivi toutes les règles en vigueur au niveau gouvernemental et dans l'industrie afin de pouvoir répondre aux besoins des consommateurs et a été victime de circonstances hors de son contrôle ».
« En période de rareté, tous les manufacturiers québécois et canadiens font appel à la Commission canadienne du lait (CCL) pour assurer leur approvisionnement en matière première, en l'occurrence du beurre. Il appartient à la Commission de choisir les fournisseurs auprès desquels elle s'approvisionnera alors et de s'assurer de la qualité des produits. La Fromagerie St-Laurent a suivi une procédure connue par tous les producteurs et bien établie dans l'industrie », a indiqué M. St-Laurent.
Dans l'article publié par Louis Tremblay du Quotidien, il n'a toutefois jamais été mention que l'entreprise n'avait pas suivi les règles. Le Quotidien avait également tenté de rejoindre la direction de la fromagerie, mais l'appel logé par le journaliste n'avait pas été rendu.
Dans le communiqué publié jeudi en après-midi, Yves St-Laurent a affirmé qu'il ne ferait plus de commentaire sur le dossier pour le moment.
« Soulignons qu'à l'exception des moments où les périodes de rareté peuvent causer une pénurie de matière première, le beurre de la Fromagerie St-Laurent est toujours produit avec de la crème de la région. Rappelons que c'est la Fromagerie St-Laurent qui a informé l'ACIA (Agence canadienne d'inspection des aliments) et la CCL de la non-conformité aux normes canadiennes du beurre en cause dès juillet dernier », peut-on lire dans le communiqué de presse.