Martin Pouliot

La défensive des Voyageurs flanche

Quelques heures dans la région de Québec n'ont pas aidé la cause des Voyageurs de Saguenay, mardi. Ils sont rentrés à la maison après avoir encaissé un revers de 9-3 aux mains des Alouettes de Charlesbourg.
Ces derniers ont cogné dix coups sûrs contre les quatre lanceurs utilisés par les Voyageurs, mais ils ont également pu compter sur les faveurs défensives des visiteurs. Les hommes de Martin Pouliot ont terminé la rencontre avec six erreurs. Pour cette raison, seulement quatre des neuf points des Alouettes ont été mérités. Pas besoin de chercher plus loin.
« Il y a des soirs comme ça où on semble avoir un alignement de junior AA, a fait remarquer Martin Pouliot après la rencontre. On n'attrape pas la balle, on ne tourne pas les balles à double jeu, on échappe des ballons... Il faut faire les jeux quand la balle est dans nos mains. Je sais que le baseball est un jeu d'erreurs, mais tu ne peux pas gagner bien des matchs avec six erreurs. »
Les Voyageurs ont quand même fait quelques belles choses en début de soirée. Ils ont marqué une fois dès leur première présence au bâton sur un double productif de Yan-Éric Tremblay et ajouté un autre point à la manche suivante sur des doubles consécutifs de Jean-Nicolas Lebrun et Jean-Michel Tremblay.
Ça s'est gâté ensuite et les Voyageurs ont connu un passage à vide qui s'est étendu jusqu'au début de la septième manche. La défensive a laissé tomber les lanceurs et l'attaque a pris congé pendant une longue période.
Lanceur partant, Derek Côté a passé trois manches au monticule. Il a accordé sept points, dont quatre mérités, sur sept coups sûrs et il a été remplacé par Alexandre Simard. Celui-ci n'a donné qu'un coup sûr en une manche de travail, avant de céder sa place à celui qui a été le seul point positif de la soirée aux yeux de Martin Pouliot.
« Le jeune Bélanger, que nous avons acquis de Québec, est à peu près le seul point positif de la partie, a indiqué l'entraîneur des Voyageurs. Il revient d'une opération « Tommy John » (au coude) et il a très bien fait. En une manche, il a obtenu trois retraits sur des prises. 
« Certains gars n'ont pas l'occasion de jouer quand ils sont à Québec, Charlesbourg ou Trois-Rivières. Quand ils arrivent avec nous, ils veulent en donner un peu plus. Bélanger nous a montré de belles choses. »
Gabriel Côté a aussi lancé une manche pour les Voyageurs et il a également goûté aux conséquences d'une défensive poreuse. Il a alloué deux points non mérités parce que ses coéquipiers ont gaffé à trois reprises. Dans une cause perdue, les Voyageurs ont ajouté un dernier point en septième manche sur le deuxième coup sûr de la soirée d'Antoine Gervais. Ils ont ensuite rempli les buts avec deux retraits, mais la menace n'est pas allée plus loin.
« Nous devons nous regrouper et arriver à gagner des matchs, a avancé Martin Pouliot. Nous sommes dans un groupe avec Montréal, Laval, Gatineau, LaSalle et Coaticook. Nous devons aller chercher quelques victoires. »
Par ailleurs, Martin Pouliot s'est dit satisfait de la réponse de ses joueurs après une réunion tenue samedi. À cette occasion, il a surtout voulu faire comprendre à certains vétérans l'importance d'adopter un comportement correct face aux plus jeunes joueurs. Malgré un match difficile, il a noté une amélioration à ce niveau.
« En espérant que les gars ont compris le message, a conclu Pouliot. Sur cet aspect, c'était correct ce soir (mardi). L'effort était là aussi. C'est notre défensive qui a fait défaut. »