Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a de nouveau offert une solide performance, même si ce ne fut pas suffisant pour se qualifier en quarts de finale.

Hockey: les gars écartés des quarts de finale

Pour un deuxième match de suite, l'équipe masculine de hockey masculin a offert tout un spectacle aux partisans présents au centre Mario-Tremblay, lors du deuxième match du tournoi aux Jeux du Québec. Malgré une victoire de 4-3 en prolongation face à Laval, jeudi matin, les gars n'ont pas obtenu leur billet pour les quarts de finale.
Les représentants de la région affrontent l'Outaouais vendredi matin, 11h, pour le match de la 11e place.
«Espérons que ça va nous aider à façonner notre façon de jouer, a souligné l'entraîneur-chef Marc-Antoine Gagnon, qui comptait sur la majeure partie de son équipe pour le tournoi, les Espoirs bantam AAA du Saguenay-Lac-Saint-Jean. On a fait plusieurs choses face à des équipes de qualité et c'est ce qu'on veut amener pour la fin de la saison.»
Le tout pour le tout
Après leur défaite de la veille, les régionaux avaient deux options pour espérer se qualifier pour les rondes éliminatoires. Ils devaient marquer tôt dans le match, ou encore l'emporter par au moins quatre buts.
C'est d'ailleurs pour cette raison qu'une scène peu commune est survenue en milieu de troisième période. En avance 3-2, Marc-Antoine Gagnon a retiré son gardien de but, à la faveur d'un sixième attaquant.
Cette situation a perduré pendant environ cinq minutes sans que les locaux réussissent à compter. Laval a finalement créé l'égalité dans un filet désert, mais Keven Massé a donné la victoire aux siens avec tir parfait dans la partie supérieure droite du filet.
«On a créé un bel engouement et les joueurs ont de nouveau démontré une attitude de guerrier, a mentionné l'entraîneur. On a bloqué des lancers, on était les premiers sur les rondelles libres et on a compté deux gros buts en désavantage numérique.»
Avec cinq matchs avant la fin de la saison dans la Ligue d'excellence du Québec, les Espoirs ont pu ajouter l'expérience des Jeux du Québec dans leur bagage. En plus de toutes les activités, la foule a également été présente au cours des deux derniers jours.
«On sentait qu'elle était derrière nous, on voulait livrer un bon spectacle , a signalé Marc-André Gagnon. C'est le message qu'on voulait laisser et je pense qu'on a réussi à le faire. Le fait de vivre un événement d'envergure comme les Jeux du Québec va être bénéfique. La foule a été présente et il y avait de la vie. Ça amène de l'enthousiasme dans l'équipe et on peut s'en servir pour le reste de la saison.»