Pascal Grégoire a quitté en ambulance après avoir claqué une fausse balle directement sur son genou.

Grégoire quitte en ambulance

Les Voyageurs de Saguenay ont perdu plus qu'un programme double hier, à Granby. Dès le début du premier match, le joueur de deuxième but Pascal Grégoire a été atteint par une fausse balle directement sur le genou et a dû être transporté à l'hôpital en ambulance.
Après la journée, l'entraîneur-chef Robert Fatal mentionnait que Grégoire avait reçu la balle directement sur la rotule. Les examens n'ont pas révélé de fracture, mais il a tout de même subi une solide contusion. "Ç'a donné tout de suite un coup émotionnel. Ce n'est jamais le fun de voir un gars partir en ambulance», a rappelé Robert Fatal qui a raconté que toute la journée, ses joueurs lui demandaient des nouvelles, ce qui n'a pas aidé à la concentration.
Qui plus est, cette blessure a forcé un remaniement défensif important ce qui a eu des répercussions plus tard dans la rencontre. Les régionaux ne semblaient toutefois pas trop ébranlés et ont même inscrit le premier point du match après un arrêt de plusieurs minutes. Les Guerriers ont toutefois frappé fort en troisième avec cinq points après deux retraits, aux dépens de Derek Côté. Ils en ont ajouté deux autres à la manche suivante pour finalement l'emporter 7-3. L'entraîneur-chef a indiqué que le jeune lanceur avait connu sa meilleure sortie en carrière avec sept retraits sur trois prises, mais qu'il n'avait pas été appuyé par sa défensive qui n'a pas été en mesure de tourner trois double-jeu pendant la rencontre, dont deux en troisième. «Si ça n'arrive pas, il s'en serait peut-être sorti sans donner un point», de penser Fatal qui le trouvait plus en confiance sur le monticule.
Dans le deuxième match, Vincent Knerr a été le premier et finalement le seul à flancher dans un duel très défensif lors des trois premières manches. Les Guerriers ont inscrit un premier point à leur quatrième tour au bâton avant de faire des dommages à la manche suivante. Encore après deux retraits, Christopher Agosta a expédié l'offrande de Knerr de l'autre côté de la clôture pour un circuit de trois points et le match s'est conclu 7-0 en faveur de Granby. Le vis-à-vis de Knerr, Jérémy Laperle, a poursuivi son travail impeccable par la suite et n'a donné que quatre coups sûrs pour mériter sa huitième victoire de la saison, un sommet dans la Ligue de baseball élite du Québec. «Ce n'est pas arrivé souvent que nous n'avons pas frappé cinq coups sûrs. On va donner crédit au lanceur, mais le ''bat'' n'était pas là. On a eu quelques coups sûrs, mais on n'a pas été capables de capitaliser», d'estimer le grand manitou des Voyageurs qui a indiqué que depuis la fin de la période des transactions, ses protégés cherchaient leur cohésion. Il a également vanté le travail du lanceur jonquiérois Mathieu Dion qui a été utilisé dans les deux rencontres et s'est fort bien débrouillé. «Il vient de gagner des places», a noté Fatal.