Évaluation psychiatrique pour l'adolescent

L'adolescent de 15 ans accusé d'avoir agressé deux adolescentes la semaine dernière, à Jonquière et à Chicoutimi-Nord, sera examiné par un psychiatre afin de déterminer son aptitude à comparaître devant la Chambre jeunesse de la Cour du Québec.
Lors de sa comparution de vendredi dernier, le lendemain de son arrestation, l'adolescent avait adopté un comportement violent en frappant la porte de sortie et en menaçant d'attenter à ses jours.
Il sera conduit à Québec où il sera examiné par un pédopsychiâtre, en raison de son statut de mineur, et reviendra devant le tribunal avec le résultat de son état de santé mentale.
L'adolescent demeure sous garde à vue jusqu'à la tenue de son enquête sur remise en liberté, dont le moment sera fixé dès que son évaluation sera terminée.
Au cours de cette étape, le juge peut le remettre en liberté sous conditions ou prononcer sa détention.  Dans ce cas, il doit regarder la possibilité qu'il soit détenu chez l'un de ses parents ou un adulte signifiant.
Par ailleurs, la Chambre jeunesse a prononcé une ordonance interdisant aux médias de communiquer tout renseignement pouvant identifier les témoins impliqués dans les deux évéments, incluant les deux plaignantes adolescentes.