Hockey

Dur pour la LHJMQ

CHRONIQUE / Le repêchage de la Ligue nationale de hockey est maintenant chose du passé. Pour une deuxième année consécutive, la récolte a été maigre pour la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) avec 14 joueurs sélectionnés, dont seulement neuf Québécois.
La fin de semaine a bien débuté avec la sélection de Nico Hischier, des Mooseheads de Halifax, au tout premier rang par les Devils du New Jersey. Ce n'était que la dixième fois qu'un représentant de la LHJMQ était choisi au tout premier rang. Le dernier avait été Nathan McKinnon, par l'Avalanche du Colorado, alors que Patrick Roy était le directeur général de l'équipe. Toujours au premier tour, les Coyotes de l'Arizona ont repêché Pierre-Olivier Joseph, un défenseur des Islanders de Charlottetown. Ce même Joseph n'avait pourtant été choisi qu'au cinquième tour par les Islanders au repêchage de la LHJMQ. Comme quoi un repêchage nous cause souvent des surprises.
Vous l'avez peut-être remarqué, la LNH avait placé dans une salle privée les huit joueurs les mieux classés par sa Centrale de recrutement. Sur les cinq premiers, deux se trouvaient dans cette salle. L'un des huit joueurs en question a été repêché au 30e rang.
Encore une fois, Trevor Timmins, le dépisteur-chef du Canadien de Montréal, a déçu les partisans de l'équipe en ne sélectionnant aucun joueur du circuit Courteau. Le Canadien n'a pas repêché un joueur de la LHJMQ depuis 2015. J'ai de la misère avec ça. Pourtant, le Canadien possédait deux choix de deuxième tour et trois joueurs de la LHJMQ ont été repêchés pendant cette ronde. En passant, il n'y avait aucun joueur des Saguenéens sur la liste des espoirs de la Centrale de recrutement de la LNH.
Plusieurs joueurs sont revenus de Chicago déçus, ça ne fait aucun doute, mais quelques-uns recevront une invitation pour se présenter au camp des recrues d'une équipe de la LNH. On me dit que la récolte de la LHJMQ au repêchage de la LNH sera meilleure l'an prochain. Espérons-le.
La dernière semaine a vraiment été difficile pour le circuit Courteau. Hockey Canada a dévoilé la liste des joueurs invités à participer au camp d'évaluation de son équipe des moins de 20 ans en prévision du Championnat mondial de hockey junior qui se déroulera à Buffalo à la fin de l'année. Sur les 42 joueurs invités, il n'y en a que deux de la LHJMQ, Pierre-Luc Dubois et Samuel Girard.
Plusieurs vont dire « on sait bien, c'est Hockey Canada... », mais n'oubliez pas que cette année, comme l'an passé, les deux principaux instructeurs de l'équipe du Canada sont deux gars du Québec, Dominic Ducharme, des Voltigeurs de Drummondville, et Joël Bouchard, de l'Armada de Blainville-Boisbriand. La présence de seulement deux joueurs de la LHJMQ ne s'explique sûrement pas par les coachs puisque plusieurs joueurs du circuit Courteau ont fait partie d'Équipe Canada l'an passé, dont Nicolas Roy, des Saguenéens.
LNAH
Dean Lygitsakos, qui était l'initiateur du retour de l'équipe de Trois-Rivières dans la Ligue nord-américaine de hockey, a déjà quitté le groupe. Il semble qu'il y aurait eu un gros problème quand est venu le temps de négocier le contrat de Dean comme DG et entraîneur. Face à cette situation, Dean a décidé de se retirer.
Je trouve que c'est une lourde perte pour la LNAH. Mais le projet de Trois-Rivières est toujours là et on a même appris que le fameux Pélo (Gilles Péloquin) a quitté son poste de relationniste et descripteur des matchs de l'équipe de Sorel pour se joindre aux nouveaux propriétaires de Trois-Rivières.
Il y a donc eu encore beaucoup d'action dans la LNAH au cours de la dernière semaine. En plus du dossier de Trois-Rivières, certains propriétaires ont rencontré des représentants d'une équipe du New Hampshire. Selon Christian Deschênes, cette équipe a beaucoup d'intérêt pour la LNAH. C'est à suivre.
Dans le cas de Laval, le dossier est clos. Il n'y aura pas de hockey senior à Laval la saison prochaine. À Saint-Georges-de-Beauce, Éric Haley a remplacé Dean Lygitsakos au poste d'entraîneur.