Valérie Duchesne fait face à des accusations de tentative de meurtre et d'utilisation d'une arme dans un dessein dangereux.

Duchesne subira son enquête de remise en liberté, mercredi.

Valérie Duchesne, la présumée agresseuse à la machette du 21 rue Price à Chicoutimi, pourrait subir son enquête de remise en liberté, mercredi.
Hier matin, son avocate, Me Gitane Smith a demandé au juge Richard P. Daoust, de la Cour du Québec, de remettre de quelques jours cette enquête, ce qui lui a été accordé.
La criminaliste pourrait avoir le temps nécessaire pour obtenir les garanties nécessaires afin de la remettre en liberté et s'assurer que la victime puisse être en sécurité.
Valérie Duchesne est soupçonnée d'avoir agressé son ancienne belle-mère à la chambre de celle-ci au 21 Price, le 2 mars dernier.
L'événement s'est produit à la suite d'une altercation verbale. Duchesne dit que la femme lui aurait mis la main au cou. L'agresseuse a vu rouge et se serait ruée sur la victime en lui donnant plusieurs coups de machette.