L'entraîneur des Voyageurs, Martin Poulior, espère que son équipe retrouvera le sentier de la victoire dimanche contre les Orioles de Montréal.

Diamants 5, Voyageurs 3

Les Voyageurs de Saguenay ont laissé filer une priorité de trois points et ils ont finalement subi un revers de 5-3 aux mains des Diamants, mardi soir, à Québec. Ils ont du même coup encaissé une septième défaite de suite.
Grâce à un peu d'opportunisme en attaque et au bon travail de Jean-Michel Tremblay au monticule, la soirée a pourtant bien débuté pour les Voyageurs. Tout s'est gâté à compter de la cinquième manche.
Les Voyageurs ont inscrit deux points dès leur première présence au bâton quand un double de Nicolas Doré et un but sur balles à Yan-Éric Tremblay ont été suivis par un double bon pour deux points de Raphael John Leblanc. À la manche suivante, les visiteurs ont ajouté un autre point lorsqu'un retrait à l'avant-champ d'Antoine Gervais a poussé Louis-Xavier Labrosse au marbre. Ce dernier avait auparavant cogné un coup de deux buts. Labrosse a d'ailleurs été le plus efficace en attaque de son équipe puisqu'il a obtenu deux de ses quatre coups sûrs.
Les Voyageurs n'ont plus rien fait au bâton ensuite, mais ils ont pu conserver leur coussin de trois points jusqu'en cinquième manche. Après avoir été maîtrisés par Tremblay, les Diamants ont profité de leur cinquième présence à la plaque pour se réveiller et marquer trois fois, avec deux retraits, sur trois coups sûrs. Le plus payant a été un double de deux points de Vincent Thibeault.
« Pour ce match, j'avais prévu de travailler avec un comité de lanceurs, mais Jean-Michel, qui lance bien depuis le début de l'année, a été très efficace, a indiqué Martin Pouliot. Je pense que Québec n'avait pas de coup sûr après trois manches. Dans la manche où ils ont marqué trois points, nous n'avons pas été en mesure de réussir un jeu difficile. Sur un roulant frappé au premier but, Mathieu Tremblay a relayé un peu hors cible à Jean-Michel, qui couvrait le coussin, mais la balle a passé et ils ont fait 3-3. »
Jean-Michel Tremblay a cédé sa place à Leblanc au monticule, en sixième manche, mais le changement n'a pas été payant pour l'équipe de Martin Pouliot. En deux tiers de manche, Leblanc a accordé deux points sur un seul coup sûr, mais quatre buts sur balles. Il a été débité de la défaite, mais Martin Pouliot a refusé de mettre tout le blâme sur ses épaules. Il s'est plutôt porté à sa défense.
« C'est un joueur de position et je l'essaye au monticule, a dit le pilote des Voyageurs. J'ai essayé des jeunes en fin de semaine passée et ça n'a pas marché alors j'y vais avec des joueurs de position qui ont de bons bras.
« Avant le début de la sixième manche, nous (Pouliot et Dominic Walsh, l'entraîneur des Diamants) avons demandé à l'arbitre d'arrêter le match parce qu'il mouillait pas mal. Le match était disputé sur une surface synthétique et il suffisait de mettre les toiles et d'attendre quelques minutes. Il n'a pas voulu et il a finalement décidé d'arrêter quand ils ont pris l'avance 4-3... »
Les Voyageurs tenteront de mettre un frein à leur mauvaise séquence dimanche, en accueillant les Orioles de Montréal pour un programme double.
« Nous étions dedans, a conclu Pouliot. Une victoire aurait fait du bien. Nous nous retrouvons dans une saison similaire à l'an passé où il faut se réveiller. Nous sommes dans un peloton avec des clubs comme Gatineau et Coaticook, mais nous jouons souvent contre de bonnes équipes alors qu'eux peuvent aller chercher une victoire à l'occasion contre un club un peu moins fort. »