Voici quelques membres de La Maestria, un regroupement d'artistes de la région pour qui la peinture et la sculpture ne constituent pas un hobby. Il s'agit de Daniel Labelle, Judith Tremblay, Jean-Marie Laberge, Odet Tremblay et Ginette Chavarie (rangée du haut), ainsi que de Martine Tremblay, Micheline Hamel, Sophie Lebeuf et Lucie Lapointe. Ils ont été photographiés hier, dans le nouvel Espace Maestria.

De l'ombre à la lumière

Les artistes membres de La Maestria auront le goût à la fête, demain soir. À compter de 17h, en effet, ils procéderont au vernissage d'une exposition réunissant des tableaux et des sculptures réalisés par chacun d'eux. Plus important encore, le collectif inaugurera l'Espace Maestria, une salle qui, pour la première fois en 13 ans d'histoire, lui donnera pignon sur rue.
Après avoir occupé le premier étage de la Maison d'accueil de la ville de Saguenay, un lieu qui n'était guère familier au commun des mortels, La Maestria élit domicile au 18 rue Racine Est. À deux pas de la rue Sainte-Anne, dans un local plus vaste que ne le laisse entrevoir la façade.
Rafraîchi par les artistes, comme en témoigne la peinture grise qui couvre les murs et le plafond, l'Espace Maestria comprend un long passage où des oeuvres relativement volumineuses ont été installées en vue de l'exposition. Au bout, une surface carrée, plus grande, abrite des dizaines de tableaux et sculptures de format réduit.
L'unique pièce qui n'a pas été créée par un membre actif de La Maestria est une peinture de Jean-Paul Lapointe. Elle a été placée à côté d'un arbre de Noël magnifique et témoigne du rôle joué par cet artiste disparu en 2007. Il fut l'un des fondateurs du collectif et ses camarades tenaient à l'intégrer à l'exposition inaugurale.
// La version complète du texte est disponible dans votre Quotidien