C'est Charles Sirois et un associé qui vont acheter les terres agricoles de la région appartenant à la Banque Nationale.

Charles Sirois, producteur agricole

L'homme d'affaires originaire de Chicoutimi Charles Sirois se lance dans le domaine de l'agriculture. Avec un associé, ils achètent toutes les terres agricoles appartenant à la Banque Nationale.
En effet, l'entreprise Pangea terres agricoles, propriété de Serge Fortin et Charles Sirois, va s'accaparer environ 5000 acres de superficies de terres appartenant à la Banque Nationale.
Une annonce officielle devrait être faite d'ici quelques semaines. On devrait également nommer qui aura la responsabilité de cultiver les terres.
Au bureau de Télésystem, compagnie appartenant à Charles Sirois, la personne avec qui nous avons parlé n'a pas démenti la nouvelle. « Monsieur Sirois a toujours été intéressé par les investissements agricoles «, s'est-elle contenté de répondre.
Pour preuve, Pangea terres agricoles a acheté le 14 décembre dernier quatorze terres agricoles pour une somme totale de 11,7 M$, dont la plus chère était 1,8 M$. Des terres agricoles situées à Mascouche, l'Épiphanie, l'Assomption et Saint-Sulpice. Ces terres appartenaient à Serge Fortin et Carole Daigle, l'associé de Sirois dans Pangea.
Pangea terres agricoles a été immatriculée le 24 août 2012. Les secteurs d'activités de la compagnie sont la culture du maïs et d'autres grandes cultures comme il est indiqué sur le registre des entreprises.
La compagnie Pangea a la même adresse que Télésystem, soit le 1250 boulevard René Lévesque à Montréal.
Les deux partenaires devraient s'associer avec des producteurs locaux pour cultiver les champs. Ces terres sont situées dans les secteurs de La Doré, Albanel-Normandin ainsi que Saint-Coeur-de-Marie.
Nutrinor
Selon nos informations, Pangea aurait rencontré Nutrinor pour une possible alliance. La responsable des communications à la coopérative, Sonia Tremblay, a affirmé qu'aucune entente n'a été prise avec de possibles acheteurs des terres appartenant à la Banque Nationale et que ce n'était pas la volonté de Nutrinor non plus.
Des agriculteurs avec qui le journaliste de Progrès-Dimanche a parlé pensent que le seul objectif de ces acquéreurs est de faire de la spéculation pour faire montrer le prix des terres et réaliser des profits. Déjà, certains constatent une hausse marquée du prix. Selon Financement agricole Canada, la valeur a augmenté de 19 % au Québec en 2012.
CAQ
Charles Sirois est le cofondateur de la CAQ et a été à la tête de Télésystème Mobile et Téléglobe. De son côté, Serge Fortin a oeuvré dans différentes entreprises de télécommunication comme Teléglobe et Bell. Aujourd'hui, il dirigerait SR Telecom.
Il a été impossible d'obtenir les commentaires du président de l'union des producteurs agricoles, Yvon Simard.
Reste maintenant à savoir si cette transaction créera la même commotion auprès des producteurs que l'achat massif réalisé par la Banque Nationale.