Le milieu artistique était également en deuil à la suite de l'annonce du décès du sympathique chanteur Bob Bissonnette.

Bob Bissonnette, au-delà des limites

Lorsque Bob Bissonnette se donne en spectacle, il dépasse les limites permises. Mais il n'était pas seul à enfreindre les lois, hier, dans le cadre du Festival des bières du monde, puisque des milliers de festivaliers se sont laissés traîner dans sa grande folie.
L'ex-hockeyeur a trinqué à de multiples reprises, "calant" bon nombre de bières, mais les spectateurs étaient tout autant assoiffés, scandant "gorgée" entre chaque chanson. Aussitôt, l'auteur-compositeur-interprète y allait de ses légendaires gorgées.
Son personnage est d'ailleurs aussi coloré que sa voix rauque, sa musique ambrée et ses paroles crues et directes qui traitent principalement de hockey.
En fait, Bob Bissonnette est un «chum de gars» qui sait rendre chaque soirée mémorable en y apportant sa touche unique. Cette touche unit plusieurs styles musicaux pour former un genre qui lui est propre et qui lui va à merveille.
Accompagné de ses quatre musiciens, dont deux sont originaires de La Baie, le chanteur a interprété les succès de ses deux premiers albums, en plus de dévoiler quelques pièces qui figureront sur le troisième. Et avis aux fans: Bob sera fidèle à sa réputation.
Maintenant, avis à l'artiste: tes fans en veulent et en redemandent, comme quoi tu excelles dans ton genre. En effet, hier, plusieurs spectateurs connaissaient les paroles de tes chansons et arrivaient même à suivre le rythme endiablé de tes textes. Certains portaient même des gilets à ton effigie, sur lesquels figuraient des titres de tes chansons, comme Y sont toutes folles et Chris Chelios.
Le cliché du hockeyeur beau garçon, charmant, charismatique et à l'ego aussi large que ses épaules prenait également tout son sens, hier, pour les demoiselles massées devant la scène. Le tombeur de ses dames a d'ailleurs pris le temps de saluer à sa façon la gent féminine. «Je ne sais pas ce que j'ai ce soir. C'est peut-être parce que les filles sont belles, mais c'est le plus beau jour de ma vie», a-t-il dit. Un peu plus tard, Bob a ajouté: «Même la blonde à Brandon Prust peut aller se rhabiller.»
C'est vrai, l'intense chanteur possède cette autre qualité d'être divertissant. C'est un "entertainer" hors pair.
Hier, le généreux artiste a offert deux segments musicaux d'un peu plus d'une heure. En fait, il aurait préféré demeurer sur scène et faire quelques classiques du rock'n'roll en guise d'entracte à son propre spectacle. Il a toutefois pu se reprendre en interprétant des chansons telles que Hold The Line devenue Odelein et Enter Sadman.