Le prix du bleuet pourrait être très bas cette année.

Bleuets: une récolte dans la moyenne

La récolte de bleuets 2017 pourrait être dans la moyenne pour atteindre 60 millions de livres, mais avec le spectre d'un prix très bas.
« J'ai rencontré des producteurs et plusieurs ont des rendements moyens. À Albanel, il y a eu du gel et la pollinisation a été moyenne à cause de la température. Pour ma bleuetière, le rendement sera de 50 % comparé à l'an dernier. Pour d'autres, ça va jouer plus autour de 60 %, ce qui devrait donner environ 60 millions de livres de bleuets », mentionne le président Ghislain Saint-Pierre.
Une estimation confirmée par le président de Bleuets Mistassini Réjean Fortin. « Ça va être une année dans la moyenne entre 60 et 70 millions de livres. Par contre, il est un peu tôt pour s'avancer. Ce sont nous les experts et l'an passé on avait prédit 75 millions et on a eu 125 millions de livres. Alors, on voit que l'expert peut se tromper », lance-t-il en riant.
Un rendement moindre qui s'inscrit dans une possibilité d'un prix à la baisse. Pour la récolte 2016, les producteurs ont reçu jusqu'à maintenant 30 cents la livre. Une dernière ristourne pourrait être accordée en septembre, mais le président n'y croit pas trop.
Le prix de départ pourrait assez bas cette année, quelque part autour de 20 cents la livre. « On entend toute sorte de choses, ce sont des ouï-dire. On n'a pas encore commencé à négocier avec les acheteurs. C'est à ce moment que l'on va avoir une meilleure idée. Nous, on se prépare pour la négociation. Nous avons nos arguments. C'est donc plus tard qu'on aura une idée du prix », mentionne le président du Syndicat.
Réjean Fortin ne veut pas s'avancer sur prix, mais il confirme qu'ils sont actuellement à la baisse. « Il y a une inondation des marchés, ce qui engendre des baisses de prix. De plus, il y a encore beaucoup d'inventaires de bleuets dans les entrepôts un peu partout dans le monde. Il est tôt avant de s'avancer, il faut évaluer comment vont se comporter les marchés au cours des prochaines semaines », a-t-il affirmé en laissant sous-entendre que le prix de départ sera vraisemblablement bas.
C'est au début du mois d'août que l'avance de départ sera déterminée.
Producteurs en difficultés
Ghislain Saint-Pierre avance qu'avec un prix de 30 cents la livre, plusieurs propriétaires de bleuetière vont produire à perte. « Pour certains producteurs, ils ne passeront pas à travers, il y a même des coopératives qui pourraient se retrouver en difficulté. Il va falloir trouver une solution pour les soutenir. On ne peut pas perdre de producteurs pour maintenir notre production et garder notre place sur les marchés », souligne-t-il.