Le député péquiste sortant de Chicoutimi, Stéphane Bédard, trace un bilan positif de sa campagne électorale.

Bilan positif pour Stéphane Bédard

Le député péquiste sortant de Chicoutimi, Stéphane Bédard, trace un bilan positif de la dernière campagne électorale. Il déplore toutefois l'absence des adversaires libéraux qui ont déployé la politique de la chaise vide dans plusieurs débats publics, privant ainsi les citoyens de la possibilité d'évaluer les formations qui s'affrontent.
Le député péquiste cherche toujours les propositions des autres formations politiques pour soutenir les secteurs de l'économie, de l'éducation et de la santé dans le comté Chicoutimi. Il considère donc avoir été le seul à s'avancer sur ces différents éléments qui sont au coeur de la vie des citoyens.
« Au cours des 18 derniers mois, j'ai respecté les engagements que j'avais pris envers les citoyens. La prison de Chicoutimi, la création de 30 emplois par l'implantation d'un centre de ressources informationnelles, la construction d'infrastructures sportives avec les gymnases des écoles Saint-Isidore et Sainte-Bernadette, en plus d'assurer le soutien des grands festivals culturels », a indiqué Stéphane Bédard lors d'un point de presse tenu à l'entrée du pont de Sainte-Anne.
Il voulait en même temps attirer l'attention sur les décisions du gouvernement d'améliorer le plan de réfection du pont Dubuc de plusieurs millions de dollars, tout comme l'intention d'accompagner la ville dans une étude pour évaluer la capacité du pont de Sainte-Anne qui a été particulièrement utile pendant la période des Fêtes alors que le pont Dubuc était complètement fermé à la circulation.
« À Chicoutimi, le Parti québécois est le seul parti à avoir proposé des mesures concrètes en création d'emplois, en santé, en éducation, en culture et pour les aînés. Que ce soit en offrant des conditions favorables à nos entreprises grâce au maintien et à l'amélioration de l'aide fiscale ou en rendant accessibles les tarifs préférentiels d'hydro-électricité, en modernisant le bloc opératoire du CSSS de Chicoutimi, en supportant les projets de sécurité alimentaire, en assurant les soins à domicile pour nos aînés, tous les citoyens de Chicoutimi en bénéficient », a ajouté le député sortant.
Malgré les derniers sondages et les critiques à l'endroit de la campagne du Parti québécois, Stéphane Bédard persiste en déclarant que la première ministre Pauline Marois a réuni l'équipe la mieux préparée pour diriger le Québec et servir les citoyens.
En matière de santé, le président du Conseil du Trésor a réitéré son engagement à procéder, dans un prochain mandat, à la construction d'un nouveau bloc opératoire pour l'hôpital de Chicoutimi. Le gouvernement a confirmé pendant le dernier mandat l'octroi des subventions pour la construction de l'unité de stérilisation avec les plans et devis prévoyant l'ajout d'un étage supplémentaire pour le bloc opératoire.
En conclusion de ce point de presse, Stéphane Bédard a invité les électeurs de Chicoutimi à se présenter aux urnes pour exercer leur droit de vote. Il croit que l'important est de voter pour ses convictions profondes et non en fonction des dérapages survenus pendant la dernière campagne électorale.