Il y a deux semaines, Arthur L'aventurier et son équipe ont tourné deux épisodes de la série télévisée Les trésors d'Arthur L'aventurier au parc national des Monts-Valin.

Arthur L'aventurier ne ralentit pas

Les années passent, mais l'intérêt pour Arthur L'aventurier est loin de s'estomper. Les projets affluent pour le personnage. Entre un tournage et des séances en studio, il fera tout de même une incursion dans la région avec son spectacle Arthur L'aventurier au Costa Rica, le 1er avril, à la Salle Desjardins-Maria-Chapdelaine de Dolbeau-Mistassini.
Il y a deux semaines à peine, le voyageur préféré des enfants et son équipe étaient en tournage ici même dans la région, au parc national des Monts-Valin. L'automne dernier, la série Les trésors d'Arthur L'aventurier a été présentée à Radio-Canada. Une nouvelle série de 22 épisodes sera diffusée à compter de janvier 2018. Chaque épisode met en scène le personnage et trois enfants qui explorent un parc national du Québec.
« Deux émissions d'hiver ont été tournées au parc national des Monts-Valin. Un premier épisode dont le thème est la neige, avec les beaux fantômes du parc, et un second sur le froid. On met le Saguenay en vedette. C'est un des plus beaux endroits pour faire de la raquette en hiver », affirme celui qui a notamment tourné avec un lynx du Canada.
En plus de sa série télévisée, l'artiste jeunesse est actuellement en studio afin d'enregistrer un nouveau DVD intitulé Arthur L'aventurier dans les Rocheuses. « Le DVD sera disponible dès octobre et j'amorcerai une nouvelle tournée de spectacles », affirme-t-il au cours d'un entretien téléphonique.
On pourra également entendre Arthur L'aventurier sur les ondes radio de Radio-Canada d'ici quelques semaines. « Il s'agit de 25 capsules de six minutes. Chacune est composée d'une histoire et d'une chanson liée au Costa Rica ou à l'Afrique. Ce sont des histoires bruitées, comme si je me trouvais avec mon guide dans la savane », décrit-il.
Malgré tous ses nouveaux engagements, le personnage poursuit la tournée du spectacle Arthur L'aventurier au Costa Rica qui tire à sa fin. Le spectacle sera présenté à Dolbeau-Mistassini le 1er avril.
Le personnage partagera avec son public ses découvertes, fruit d'un voyage de trois semaines au Costa Rica avec son équipe de production il y a un an et demi.
Dix chansons qui mettent en valeur la biodiversité du pays sont nées de ce voyage.
« En entrant dans la salle, les familles auront l'impression de se retrouver dans la forêt tropicale. Le décor est dans la pénombre, avec de la boucane. Il y a une vingtaine de palmiers sur scène, des lianes descendent du plafond, il y a des oiseaux, des papillons. Des bruits ambiants enregistrés au Costa Rica sont diffusés dans la salle », décrit celui qui, sur scène, raconte des aventures et des mésaventures qui ne se retrouvent pas sur le DVD.
Au milieu du spectacle, le public est aussi invité à soumettre ses demandes spéciales. « En 20 ans, j'ai fait 130 chansons qui se sont retrouvées sur CD, DVD et vidéocassette. Je prends un temps d'arrêt et propose les chansons à la guitare acoustique. J'ai l'impression que ça transforme le spectacle en party de famille. C'est toujours un moment unique », assure celui qui estime avoir offert entre 3000 et 4000 spectacles en 20 ans.
Durée
Au fil du temps, des artistes jeunesse sont apparus, puis disparus plus ou moins rapidement. Arthur L'aventurier, lui, est toujours présent. « Contrairement à d'autres qui font des projets jeunesse en attendant de faire autre chose, j'ai toujours voulu être un personnage pour enfant toute ma vie. Je voulais faire découvrir la nature aux familles du Québec. Je n'ai jamais changé de mission. »
Il attribue aussi sa durée au fait qu'il a choisi d'être son propre producteur. « Les gens trouvaient risqué de partir à l'aventure pour tourner. Ça engendre des frais. J'ai une vision qui va au-delà de celle de faire de l'argent. J'ai été forcé de me produire moi-même. Aujourd'hui, c'est devenu une petite entreprise de production », souligne celui qui produit aussi Nicolas Noël et Brimbelle.
« Avant tout, ce qui fait la différence, c'est que je fais tout ça dans le plaisir. Les parents et les enfants le sentent. Je veux influencer les enfants et les aider à devenir des citoyens du monde. Quand tu as une vision, qu'il y a un sens à ce que tu fais, que tu y mets ton coeur et de l'amour, ça fait des petits. »