Le chef des opérations d'Arianne Phosphate, Jean-Sébastien David.

Arianne Phosphate signe avec Cegertec et SNC-Lavalin

La société minière Arianne Phosphate a annoncé la signature d'un protocole d'entente avec SNC-Lavalin et Cegertec qui s'associent pour agir en tant que consultants en gestion de projet. Elles auront le mandat de fournir une expertise en gestion de projet, coordination et en consultation pour le projet du lac à Paul.
Selon Jean-Sébastien David, chef des opérations d'Arianne Phosphate, la signature du document signifie que plusieurs éléments d'importance ont été réunis, au cours des dernières semaines, pour le développement du projet.
L'implication de SNC et Cegertec permettra l'intégration de tous ces éléments dans un plan qui sera pleinement fonctionnel et qui aidera à obtenir une certitude au niveau de l'ingénierie, des coûts et de l'échéancier. Les annonces publiées récemment par Arianne Phosphate concernant des aspects cruciaux au développement comme la structure, l'architecture, l'ingénierie, la fabrication d'acier, la construction de l'usine, les travaux d'électricité et d'automatisation ont tous été mis en place alors que d'autres devraient être finalisés dans les prochaines semaines. 
« L'association de SNC et Cegertec nous aidera également à avoir une bonne coordination entre tous ces éléments », a indiqué M. David.
« Nous sommes enthousiastes à l'idée de travailler avec ces deux acteurs clés de l'industrie minière. Nous croyons que SNC et Cegertec possèdent l'expérience et la solidité requises pour mener à bien le projet du lac à Paul », a commenté Brian Ostroff, chef de la direction d'Arianne. Le partenariat s'inscrit dans une stratégie de construction des infrastructures minières. Cette entente permet donc d'instaurer une structure opérationnelle pour la construction en vue d'un plein contrôle et d'une bonne coordination des travaux et des coûts. 
Options
Arianne Phosphate annonce également l'octroi de 500 000 options d'achat d'actions aux membres du conseil d'administration de la Société. Chacune des options permet au titulaire d'acheter une action ordinaire de la Société d'ici le 2 avril 2027 au prix de 0,76 $ l'action, soit le cours de clôture des actions de la Société à la séance précédant la date de l'octroi. Les options sont soumises à une période d'acquisition de trois ans, conformément au régime et à la politique et sont assujetties à l'approbation réglementaire.