Tremblay, du secteur Arvida, serait l'individu qui a asséné un coup de planche à roulettes (longboard) au visage d'une personne dans le stationnement du terminus de Chicoutimi.

Alexandre Tremblay reprend sa liberté

Le Jonquiérois Alexandre Tremblay, âgé de 18 ans seulement, a repris le chemin de la liberté, mais pas avant d'être accusé de complot, de voies de fait armées et de voies de fait causant des lésions.
Tremblay, du secteur Arvida, serait l'individu qui a asséné un coup de planche à roulettes (longboard) au visage d'une personne dans le stationnement du terminus de Chicoutimi.
L'événement est survenu en soirée lundi. Tremblay s'est amené en courant et a frappé la victime alors que celle-ci se trouvait en discussion avec une femme. Même si les raisons de l'attaque n'ont pas encore été dévoilées, il se pourrait que le geste puisse être relié à une affaire de coeur.
Le client de Me Charles Cantin n'a pas le droit de communiquer, contacter ou harceler la victime dans cette affaire. Il doit respecter un couvre-feu de 21 h à 6 h, ne peut se trouver au terminus de Chicoutimi et s'est engagé, sans dépôt, pour une somme de 500 $.
La victime a subi un traumatisme à la tête, mais les services de santé ne craignaient pas pour sa vie.
Quant à Tremblay, il était parvenu à s'enfuir des lieux de l'altercation. Une personne sur les lieux l'avait agrippé par le chandail, mais Tremblay est parvenu à s'en défaire et a pris la fuite torse nu.
Le dossier reviendra en Cour le 7 octobre.