Abécédaire 2014

Je joue à ça en auto avec les enfants: on prend l'alphabet, et on trouve des mots autour d'un thème. Ici: réflexions et souhaits pour une nouvelle année.
A
Adonis Stevenson a menacé de quitter le Québec parce que les médias ont rappelé son passé trouble. Ou est-ce en quête d'un impôt moins vorace? Il n'a jamais compati avec ses victimes. Un grand champion peut cacher un bien petit homme. Pouvons-nous applaudir l'un et ignorer l'autre? Évitons d'idolâtrer les artistes et les athlètes pour autre chose que leur métier.
B
Bloc Québécois: orphelin de chef, destiné à être mené par un vieillard nostalgique ou un illustre inconnu. Puisque le Bloc a les mêmes membres, les mêmes militants, et  le même bassin de candidats que le PQ, ne devrait-il pas changer ses statuts et devenir officiellement «le PQ jr»: le chef du PQ nommera le boss du Bloc.
C
Charte: on pérore dessus, on éternisera des travaux parlementaires et on ne l'adoptera pas, puisque les élections arriveront avant. D'ailleurs, pourquoi cela a-t-il tourné à l'affrontement avec les musulmans, alors que ce sont les sikhs qui ont le plus poussé sur les accommodements? Mais la manoeuvre de diversion permettra au PQ de jaser identité nationale au lieu de déficit et finances lors de la campagne électorale inéluctable.
D
Dubuc, le pont. La mésaventure de décembre passée, le problème d'un lien unique entre les deux rives reste entier. Je continue à plaider pour désenclaver le pont d'aluminium en attendant un nouveau pont à Chicoutimi. Le ministre des Transports a promis pour décembre, puis janvier, un plan pour améliorer les accès au pont Dubuc, tous déficients selon un rapport de son propre ministère. Ne le lâchons pas d'une semelle!
E
Élections. Inévitables au printemps. Le chant du cygne de la CAQ ? Pourtant, elle a sauvé la loi sur les mines, levant l'incertitude qui paralysait le secteur.
F
Français. Allez! On prend une bonne résolution, on corrige nos fautes les plus fréquentes: on ne dit plus «une autobus», mais «un autobus». Ni «ça l'a l'air que». On commence par ces deux-là. Au moins dans les médias.
G
Guerres: si elles pouvaient cesser! En Syrie, avec ses 115 000 morts, ses huit millions de réfugiés (l'équivalent de la population du Québec). En Israël et en Palestine, aussi belliqueux l'un que l'autre. Et dans tous ces pays d'Afrique dont tout le monde se fout. Cela ne doit jamais nous blaser.
H
Stephen Harper a l'air d'avoir renoncé au Québec, de calculer sa réélection sans lui. Il donne du galon à Denis Lebel, qui ânonne fidèlement un discours froid et distant, se fait haïr à Montréal avec son pont Champlain à péage, et incarne le méchant dans les disputes avec Québec. S'il passe dans le drain électoral en 2015, il aura au moins trois places disponibles au Sénat!
I
Intégrisme: ce cousin du fanatisme semble toujours en hausse. La mosquée de Montréal pointée par le FBI comme berceau d'extrémistes est reconnue ici comme organisme de bienfaisance. Comment rester tolérants sans naïveté?
J
Justice. Avec un nouveau rapport d'un juge sur la Justice canadienne, trop lente, trop lourde et trop chère, va-t-on enfin changer les règles pour lui donner des dents, saisir l'argent avant qu'il s'envole et réfréner les avocats voraces?
K
Ken Pereira. Le témoin clé de la Commission Charbonneau, qui a révélé les liens entre le crime organisé, la FTQ et son précieux Fonds de solidarité, a dû s'exiler ces quatre dernières années en Alberta pour gagner sa vie. Si en 2014 il pouvait travailler au Québec librement, on aurait l'impression que le courage peut payer.
L
Lac-Mégantic. Six mois après le drame, pas de poursuites criminelles, aucune saisie. La compagnie balade encore des trains sur des voies mal entretenues. Ed Burkhardt gère ses avoirs, mine de rien. La résilience des Méganticois et de leur solide et lucide mairesse ne doit pas occulter ce grand coup de torchon qu'on tarde à donner.
La suite à lire demain