Saguenay a déboursé 132 628$ dans le dossier du conseiller Bernard Noël.

174 300$ déboursés par Saguenay

Saguenay a déboursé 132 628$ en frais d'avocats dans le dossier du conseiller Bernard Noël. Les honoraires ont été versés à l'étude Gauthier Bédard pour les services du juriste Pierre Mazurette.
<p>Pour la conseillère Christine Boivin, les coûts totalisent, à ce jour, 13 227$.</p>
Bernard Noël a fait l'objet d'une enquête menée par la Commission municipale du Québec (CMQ) pour avoir fait un voyage avec une subvention versée par Promotion Saguenay.
L'ex-conseiller Fabien Hovington a lui aussi été la cible d'une enquête réalisée par le même tribunal administratif pour des raisons semblables. La Ville avait alors versé 28 507$ au cabinet Gaudreault Saucier Simard. C'est l'avocat Claude Gaudreault qui a représenté l'ancien conseiller, devenu directeur général de la Société de gestion de la zone portuaire.
Quant au dossier de la conseillère de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), Christine Boivin, les coûts totalisent, à ce jour, 13 227$. Le service des affaires juridiques de Saguenay précise toutefois que les frais encourus dans ce dossier pourraient être remboursés par l'assureur. La conseillère de Lac-Kénogami fait l'objet d'une poursuite en diffamation déposée par le Camping Jonquière et son directeur général, Richard Brabant. Christine Boivin est représentée par Me Vincent Gingras de l'étude Jolicoeur Lacasse.
L'article 604.6 de Loi sur les cités et villes stipule que les municipalités ont l'obligation légale d'assumer les frais d'avocats si un élu se retrouve devant un tribunal pour des événements survenus alors qu'il se trouvait dans l'exercice de ses fonctions.
Les montants ont été fournis par le Service des affaires juridiques de Saguenay en réponse à une demande d'accès à l'information soumise par Le Progrès-Dimanche.