Le vigneron invite la population à visiter les plantations et à visiter sa boutique, sur le rang Sainte-Anne à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix.

Vignoble Couchepagane: des vins du Lac dans les IGA de la région

En bordure du rang Sainte-Anne à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, le Vignoble Couchepagane offre un coup d’oeil surprenant. Son propriétaire, Bertrand Tremblay, y récolte des raisins afin de mettre en vente chaque année quelque 5000 bouteilles, qui se déclinent en quatre vins aux saveurs régionales. Depuis le début de l’été, son vin rouge, son blanc, son rosé et son vin de glace ont fait leur apparition sur les tablettes de tous les IGA du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Depuis maintenant plus de 20 ans, l’homme d’Alma est accompagné de son frère, d’une connaissance et d’un agronome pour s’occuper de ses 5000 plants de raisins. Le vigneron, qui a commencé avec deux cépages en 1999, en a maintenant 14. « Tous les cépages sont hybrides, composés de vignes européennes et américaines, pour augmenter la résistance au froid et aux maladies. Avec essais et erreurs, on réussit à leur faire passer l’hiver. Malgré les saisons plus écourtées qu’on connaît en région, on a réussi à amener nos vins à un bon degré de maturité », a expliqué Bertrand Tremblay, rencontré dans ses champs par Le Progrès.

Le Vignoble Couchepagane compte 5000 plants de raisins, provenant de 14 cépages différents.

Il n’y a rien de facile à être un vigneron au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Les temps froids de l’hiver et les lourdes précipitations de neige, en plus des caractéristiques de chacun des cépages, apportent un lot de difficultés, mais M. Tremblay continue d’apprendre et de relever les défis. En changeant les coupes des plants et la façon de gérer l’enfouissement des plants dans la neige, ou encore en apprenant les techniques pour la protection contre les insectes et les maladies, de plus en plus de cépages prospèrent et survivent à l’année au Vignoble Couchepagane.

Le vignoble Couchepagane compte 5000 plants de raisons, provenant de 14 cépages différents.

De la récolte à la bouteille

Toute la transformation des récoltes en vin se fait sur le site du Vignoble Couchepagane. Le processus de transformation commence avec la récolte des raisins, entre la fin du mois d’août et le début du mois d’octobre. À ce jour, puisqu’ils ne sont pas prêts, la majorité des raisins abordent la couleur verte, mais il ne faut pas se fier aux apparences. Leurs couleurs vont ressortir dans les prochains jours, alors que certains vont afficher des teintes bleutées, brunes ou mauves. Lors de la cueillette, Bertrand Tremblay prendra l’aide d’une dizaine de personnes pour recueillir les raisins qui serviront à la transformation des produits en vin.

Bertrand Tremblay fait la production de quatre vins: un blanc, un rouge, un rosé et un vin de glace.

Le processus sera suivi de l’éraflage, de la mise en cuve, de la macération et du vieillissement, entre autres. La transformation devrait se terminer au printemps 2020, soit le moment prévu pour le prochain embouteillage.

La dégustation et l’achat des produits du Vignoble Couchepagane sont possibles sur le site.

Pour se procurer les produits

Le vigneron accueille les visiteurs tout au long de l’été sur son site. À la boutique, située à l’entrée du vignoble, le propriétaire affiche son numéro de téléphone et invite les gens à le contacter. « Nous ne sommes jamais loin. Les gens nous appellent et on peut leur faire déguster nos produits, et s’ils les aiment, ils peuvent acheter les bouteilles sur place », a expliqué M. Tremblay.

Le vigneron invite la population à visiter les plantations et sa boutique, sur le rang Sainte-Anne, à Métabetchouan-Lac-à-La-Croix.

Pour ceux qui seraient intéressés à goûter à ces vins régionaux, ils sont en vente dans quelques commerces de la région. Depuis le début de l’été, les bouteilles de rouge, de blanc, de vin de glace et de rosé sont disponibles dans tous les IGA de la région. Cette collaboration a été rendue possible grâce au travail de la Table agroalimentaire du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

C’est avec essaies et erreurs que le vigneron Bertrand Tremblay a réussi à faire pousser ses 14 cépages.

+ VERS DE NOUVEAUX PROJETS

Le vignoble Couchepagane de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix pourra bientôt se lancer dans de nouveaux projets. Celui qui est à la barre de l’entreprise, Bertrand Tremblay, a fait l’acquisition de machinerie qui lui permettrait également de faire de la distillerie à partir de ses récoltes.

Sans trop vouloir s’avancer sur le sujet, le vigneron d’Alma a admis vouloir essayer la production de cette nouvelle branche présentement en phase de test. Il essaie quelques recettes de produits qui pourraient faire leur arrivée dans les prochains mois.

Récolte de framboises

Ces nouvelles recettes pourraient contenir de la framboise, un petit fruit que fait également pousser l’agriculteur sur sa terre, mais seulement en petite quantité. L’homme peut tout de même amasser une importante quantité des petits fruits. Ses principaux clients sont les microbrasseries, qui en raffolent lors de la période estivale.

Il est aussi possible de pratiquer l’autocueillette de la framboise sur le site.

Les raisins sont tous verts, à ce temps-ci de l’année, et ne sont pas prêts à être cueillis.