Vers une récolte dans la moyenne

La nature a fait la vie dure aux producteurs de bleuets de la région avec des chaleurs écrasantes, une faible quantité de pluie et un gel au sol en juin dernier. Malgré les intempéries, la récolte de bleuets 2018 pourrait se trouver dans la moyenne.

Une majorité de producteurs de bleuets préfère ne pas s’avancer sur la quantité de bleuets qui devraient être cueillis puisque la cueillette vient tout juste d’être entamée, mais tous s’entendent pour dire que la récolte semble positive, considérant les dommages qu’auraient pu engendrer les conditions météorologiques.

« C’est difficile pour nous de prendre la mesure, mais pour l’instant nous nous attendons à une légère diminution comparativement à l’année dernière, ce qui est plutôt satisfaisant compte tenu de la sécheresse et le gel de juin », souligne Jean-Pierre Senneville, président des Bleuets sauvages du Québec.

Pour ce qui est de Saint-François-de-Sales, la récolte, inespérée, s’annonce grandiose et pourrait même figurer parmi les meilleures depuis au moins cinq ans.

« L’an dernier, nos cueilleurs récoltaient une moyenne de 10 à 15 livres alors que cette année, ce chiffre monte de 20 à 25. Si les conditions demeurent sensiblement les mêmes, nous devrions connaître une excellente saison et nous pourrons alors réinvestir dans les travaux de terrain, de fauchage et de renivelage du terrain », s’emporte avec enthousiasme le trésorier de la Bleuetière touristique de Saint-François-de-Sales et membre de la coopérative, Gino Deschênes.

Comment la récolte peut-elle être si abondante alors que Saint-Félicien compte enregistrer une faible diminution ? M. Deschênes pense que la proximité du Lac des Commissaires aura permis aux petits fruits bleus d’aller chercher l’eau dont ils avaient besoin malgré la sécheresse, par l’humidité des lacs avoisinants, créant du coup un microclimat propice à la culture des bleuets.

Selon les prévisions, la saison de la récolte devrait s’étirer jusqu’à la mi-septembre et les statistiques officielles devront alors être connues du public.