Patrick Déry a toujours été fasciné par l’énergie solaire. Il a lancé, il y a un an, Valdera Énergie, situé sur les terres du Groupe de recherches écologiques de La Baie.

Valdera Énergie: se tourner vers le soleil

Valdera Énergie, une nouvelle entreprise de La Baie spécialisée dans l’énergie solaire, estime que le moment n’a jamais été aussi propice pour se tourner vers le soleil. Avec des projets en branle, notamment auprès d’agriculteurs, Valdera Énergie arrive à la période charnière tant attendue.

Patrick Déry a lancé l’entreprise Valdera Énergie il y a environ un an. Mais depuis quelques semaines, il estime que la conversion vers l’énergie solaire n’a jamais été en aussi bonne position.

Le prix du photovoltaïque étant maintenant à parité avec celui du réseau d’Hydro-Québec, il veut donner la possibilité aux consommateurs, particulièrement aux fermes du Québec, de produire leur propre électricité solaire tout en étant reliés au réseau électrique, et ce, sans batteries.

« Auparavant, ce n’était pas très avantageux de se tourner vers cette énergie, économiquement parlant. Notre électricité, au Québec, n’est pas dispendieuse. Mais depuis quelques semaines, on se retrouve en très bonne position, puisque les équipements, comme les panneaux solaires, ont énormément chuté de prix », explique Patrick Déry, qui a toujours été passionné par le soleil.

Petit, il tentait déjà de faire fonctionner des instruments à l’énergie solaire.

Aujourd’hui, l’homme qui détient un baccalauréat en physique et une maîtrise en énergie solaire oeuvre en enseignement au Cégep de Jonquière, notamment pour le programme TERRE, qui prend part au développement d’énergies propres dans une optique de développement durable.

Le panneau solaire que tient Patrick Déry a été acheté en 1995 au coût de 330$ pour 50 watts. L’autre panneau, plus récent, se vend autour de 170$ pour 250 watts.

« J’ai toujours été attiré et surtout fasciné par cette forme d’énergie, qui est tout de même assez présente au Saguenay–Lac-Saint-Jean, notamment sur les monts Valin, par exemple. Avec Valdera Énergie, je veux offrir cette opportunité aux particuliers, mais surtout aux agriculteurs, pour qui l’énergie solaire peut être très avantageuse », explique Patrick Déry.

Le fondateur de Valdera Énergie explique que l’électricité produite par les panneaux solaires, lorsqu’elle n’est pas consommée par l’autoproducteur, est stockée dans le réseau électrique (réservoirs hydroélectriques) sous forme de crédits d’énergie. Quand l’autoproducteur ne suffit pas à combler ses besoins électriques par sa propre production, c’est le réseau électrique qui lui fournit en utilisant d’abord ses crédits accumulés.

« Les prix ont beaucoup changé au cours des dernières années. Par exemple, un panneau de 50 watts, en 1995, se vendait 330 $. Pour une installation complète, ça revenait très cher. Nous sommes présentement en pourparlers avec des agriculteurs et nous avons quelques gros projets dans les cartons. Mais rien n’est encore ficelé alors c’est préférable de ne pas trop en parler pour le moment », note Patrick Déry.

L’entreprise, située dans le chemin du Petit-Patelin, à La Baie, convertira bientôt une étable à l’énergie solaire sur les terres du Groupe de recherches écologiques de La Baie (GREB).

Pour le moment, quelques panneaux solaires y alimentent un bâtiment agricole.