Le Club quad Saguenay s’est procuré ce Kubota M7.

Une super surfaceuse Kubota

C’était jour de fête, mardi, dans la cour du concessionnaire Zone Kubota, du boulevard Saint-Paul, alors que plusieurs membres du conseil d’administration du Club quad Saguenay étaient présents pour prendre livraison d’une rutilante surfaceuse montée sur chenilles de la firme Soucy Track sur un tracteur de modèle M7 du fabricant japonais de machinerie lourde.

Selon Roch Duchesne, président du Club quad Saguenay, qui compte 855 membres, la prise de possession de cette nouvelle machinerie d’une valeur de 300 000 $ est l’aboutissement de deux années de travail consacrées au financement du projet. « On a déposé une demande au ministère des Transports pour obtenir une subvention, il y a deux ans, mais notre demande a été déposée trop tard. Cette année, on a reçu 50 000 $ pour l’achat de la machine qui servira à l’entretien hivernal de nos 115 kilomètres de sentiers », explique-t-il.

Rappelons que le MTQ est en mesure d’accorder de l’aide financière aux clubs de quads et motoneigistes pour l’achat d’équipements provenant des droits prélevés sur l’immatriculation des véhicules hors routes.

Doté de ce nouvel équipement qui remplacera une surfaceuse d’une plus faible capacité, le club sera plus en mesure de prendre de l’expansion.

M. Duchesne a mentionné que des négociations sont en cours avec Saguenay et Rio Tinto pour prolonger le réseau de sentiers jusqu’à l’Hôtel Delta à Jonquière ainsi que du côté de Lamarche au Lac-Saint-Jean.

Fait à souligner, le tracteur doté de chenilles Soucy Track, fabriquées à Drummondville, a été construit spécifiquement pour le club quad, et ce, avec l’approbation complète de Kubota Canada, ce qui constitue une première au Canada pour une machine Kubota d’une si grande capacité. La surfaceuse est dotée d’un moteur Kubota ayant une capacité de 135 hp. Son poids atteint 17 500 livres avec les chenilles.

Du côté de Soucy Track, le représentant présent sur place, Percy Collins, a mentionné que toutes les pièces des chenilles ont été fabriquées au Québec par une entreprise présente dans le marché depuis une cinquantaine d’années.