Les deux copropriétaires de Bercée Microbrasserie, Sébastien et Guillaume Bergeron.
Les deux copropriétaires de Bercée Microbrasserie, Sébastien et Guillaume Bergeron.

Une microbrasserie à Hébertville en 2021

Katherine Boulianne
Katherine Boulianne
Le Quotidien
Un tout nouveau complexe, incluant une microbrasserie, s’installera à Hébertville en 2021. Situé aux abords de la route 169, le bâtiment sera annexé à l’actuel kiosque d’information touristique.

L’établissement de 4000 pieds carrés comprendra un salon de dégustation, une boutique spécialisée, une usine de fabrication, ainsi qu’un vaste entrepôt. Un investissement d’un peu plus d’un million de dollars sera nécessaire à l’implantation du nouvel établissement, baptisé Bercée Microbrasserie.

« Pour nous, c’est à l’image de ce que nous voulons offrir comme concept, c’est quelque chose de chaleureux. Ça évoque le réconfort. C’est également un clin d’oeil à la municipalité d’Hébertville, connue comme étant le berceau du Lac-Saint-Jean », explique le principal promoteur et copropriétaire du projet, Sébastien Bergeron, à propos du nom choisi.

Celui-ci a d’ailleurs opté pour un retour dans son patelin d’origine pour lancer son entreprise, après plusieurs années passées à l’extérieur de la région. « Je travaille ce projet depuis environ cinq ans. L’an passé, je suis arrivé avec un concept sérieux, mais à Québec, où je demeurais. J’y ai réfléchi un peu et j’ai finalement décidé de revenir en région. Je me suis alors tourné vers ma famille, et mon frère Guillaume s’est joint à moi. »

Le futur emplacement du complexe de Bercée Microbrasserie offre aussi une opportunité unique aux yeux des deux copropriétaires, avec la proximité de la piste cyclable, ainsi que des sentiers de quad et de motoneige. De plus, il permet une visibilité évidente auprès des touristes en provenance de la Réserve faunique des Laurentides. Ce positionnement stratégique à l’entrée de la région mène d’ailleurs à une collaboration plutôt inattendue pour une microbrasserie. 

« Nous avons une entente avec Tourisme Alma-Lac-Saint-Jean, qui continuera de s’occuper de l’information touristique, mais c’est nous qui prendrons en charge l’opération du kiosque avec nos employés qui seront formés. Ça rend notre service complémentaire. Microbrasseries et tourisme sont étroitement liés, ce n’est pas pour rien qu’il y a du tourisme brassicole. Les gens vont dans les régions pour découvrir les autres microbrasseries », explique le promoteur.

Une industrie florissante

Près d’une quinzaine de microbrasseries se côtoient déjà sur le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, un chiffre qui pourrait décourager certains entrepreneurs de se lancer dans le domaine brassicole. Ce n’est toutefois pas le cas pour les propriétaires de Bercée, qui y voient une façon de collaborer à la promotion de l’industrie locale et québécoise.

« Nous arrivons là-dedans en joueurs d’équipe. La bière de micro représente 11% de la consommation de la bière au Québec. Oui, il y a beaucoup de microbrasseries, mais il y a aussi beaucoup de parts de marché à aller chercher aux grands brasseurs. Nous arrivons, nous sommes un joueur de plus, et à la gang, on va pouvoir changer les habitudes. » 

Bien entendu, le contexte actuel a eu quelques répercussions sur le lancement de Bercée Microbrasserie, mais Sébastien Bergeron reste confiant que l’établissement pourra ouvrir ses portes comme prévu au printemps prochain. « C’est certain que la COVID-19 a changé un peu nos plans, mais au stade où nous en sommes présentement, nous avons pu nous adapter. »