André Tremblay, président du jury, Sébastien Renaud, président du comité organisateur, Carl Côté, président du C.A., Lucie Murray, présidente de la Jeune Chambre, Sandra Rossignol, directrice générale, Karyna Tremblay, coordonnatrice, et Claude Boutin, directeur artistique, ont très hâte d’offrir un gala renouvelé et festif aux personnes qui prendront part à l’événement le 19 avril prochain.

Une formule renouvelée et festive

La Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord a l’intention de célébrer le succès et la fierté des entreprises de chez nous le 19 avril prochain, à l’occasion de son gala annuel. L’activité réunira environ 650 personnes au Montagnais, lors d’un événement que le comité organisateur a voulu à la fois festif et rassembleur.

Au cours des derniers mois, le regroupement de gens d’affaires a pris un virage. Dans la foulée de l’embauche d’une nouvelle directrice générale, en la personne de Sandra Rossignol, l’organisme a voulu se doter d’une vision renouvelée et tourner son regard vers de nouveaux horizons.

Certes, la mission première de la Chambre, celle de représenter les intérêts des entrepreneurs de la capitale régionale et de la MRC du Fjord-du-Saguenay, demeure la même. Mais plutôt que de se contenter d’agir en défenderesse des droits de ses membres, la direction veut être proactive, aller de l’avant et jouer le rôle d’entremetteuse en mettant la table à des échanges commerciaux et à des partenariats d’affaires.

Dans cet esprit, la Chambre de commerce a l’impression d’entrer dans une période charnière de son existence, frappée du sceau du renouveau. C’est ce qui explique pourquoi le Gala du mérite économique, auquel se sont accolés les partenaires Promotion Saguenay et Rio Tinto, se déroulera sous le thème « L’empreinte d’une ère nouvelle ».

Au total, dix prix seront remis, en plus de deux mentions, l’une en gestion des ressources humaines et l’autre remise par la Société des fabricants régionaux. En ce qui a trait aux dix prix, les entreprises devront être membres de la Chambre pour être considérées. Ce n’est cependant pas le cas pour les mentions, des catégories ouvertes à tous. Parmi les gagnants, un grand prix, le Dubuc, sera décerné à l’entreprise de l’année. Tous les dossiers de candidature doivent être reçus avant le 18 mars.

« Nous avons un thème très porteur cette année. En ce moment, nous avons des projets industriels en latence et en attente au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il y a quelque chose de porteur actuellement, un grand potentiel. Il faut que la région se prenne en main. Il y a un avenir positif, une fierté et une émulation qui découlent de ça », a fait valoir André Tremblay, président du jury du gala de la Chambre de commerce. Il ajoute que l’organisme a un rôle essentiel à jouer « dans un moment critique de l’avenir de la région ».

Fête
Cette année, le gala se déroulera en deux temps. La partie protocolaire sera suivie de la remise de prix, laquelle prendra les airs d’une grande fête. En nouveauté, un « après gala » sera offert aux invités, au sous-sol du Montagnais, grâce à l’apport d’Ubisoft et de Bell Média.

« Il y a une fierté liée à l’entrepreneuriat et on veut célébrer cette fierté-là. Je veux leur faire vivre une émotion et j’aimerais que l’aspect festif vienne interpeller chaque personne présente », a fait valoir le directeur artistique du gala, Claude Boutin.

Renouveau
Sandra Rossignol réitère que l’élection de Josée Néron au poste de première magistrate a insufflé un vent de renouveau politique à Saguenay, ce qui représente aussi une ère nouvelle.

« En ce moment, le climat économique et politique est favorable dans la région. Il y a une cohésion régionale et cette fierté va se traduire dans le gala, qui sera riche en surprises. Les gens vont voir une organisation réinventée, qui est dans l’action, et ils vont sentir un vent de changement », note-t-elle.

La directrice rappelle qu’une philosophie collaborative et de maillage anime la Chambre et la jeune Chambre de commerce.

La présidente du pendant jeunesse, Lucie Murray, a d’ailleurs été très active dans l’organisation du gala afin de le rendre dynamique et attrayant du point de vue des jeunes entrepreneurs regroupés sous son égide.