Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs impose des amendes à ceux qui ne respectent pas les lois sur la protection de l’environnement en forêt.

Une entreprise de Saint-Félicien mise à l'amende

Trois entreprises, trois individus et une société d’État ont reçu des infractions pour avoir contrevenu à la Loi sur les forêts et à la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier, a annoncé mardi le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

C’est l’entreprise André Bernier entrepreneur forestier inc., de Saint-Félicien, qui a hérité du plus fort montant à payer au Saguenay-Lac-Saint-Jean, avec deux amendes totalisant 3375 $. À deux reprises, les 9 et 16 décembre 2014, de la machinerie de cette entreprise est passée dans le lit d’un cours d’eau. Les deux jugements ont été rendus trois ans plus tard, soit les 20 septembre et 17 novembre. 

Chatham Biotec, une entreprise du Nouveau-Brunswick, devra payer 200 $ pour avoir récolté des arbustes sans permission le 13 novembre 2012. Cette entreprise est un intermédiaire qui récolte des produits naturels pour fournir des compagnies qui fabriquent des fertilisants et engrais. 

Pour leur part, Gazon Savard et Hydro-Québec ont reçu des amendes de 1000 $ pour avoir construit un chemin à moins de 60 mètres d’un lac ou d’une rivière. 

Finalement, les citoyens Jean-Pierre Larouche et Normand Lemaire ont coupé du bois sans permission, recevant une amende de 300 $. Michel Boulianne a écopé du même montant pour avoir déplacé du bois sans permis.

Au total au Québec, 24 individus et 37 entreprises ont commis 140 infractions pour lesquelles des amendes totalisant 329 361 $ ont été imposées. Les lois et règlements associés à la gestion forestière ont pour objet de protéger les diverses ressources du milieu forestier.